DIRECT. "Aujourd'hui la critique de la religion n'est pas comprise" : revivez la soirée hommage à Charlie Hebdo

De 20 heures à 23 heures, franceinfo a organisé un débat autour de Riss et de la rédaction du journal, en direct et en public depuis la Maison de Radio France.

Un dessin rendant hommage aux victimes de \"Charlie Hebdo\", le 7 janvier 2020, dans la rue où ont eu lieu les attaques. 
Un dessin rendant hommage aux victimes de "Charlie Hebdo", le 7 janvier 2020, dans la rue où ont eu lieu les attaques.  (PHILIPPE LABROSSE / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Cinq ans après, de sobres hommages ont été rendus mardi pour "ne pas oublier" les victimes des attaques de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher, point de départ d'une vague d'attentats jihadistes en France, où la menace terroriste élevée.

Une centaine de personnes s'est rassemblée devant les anciens locaux de Charlie Hebdo où les frères Saïd et Chérif Kouachi ont tué 11 personnes avant de prendre la fuite en criant "On a vengé le prophète Mohamed", qui avait été caricaturé dans le journal satirique. Ce 7 janvier 2015, des figures emblématiques du journal, comme son directeur et dessinateur Charb, les caricaturistes Cabu, Wolinksi, Honoré, Tignous et l'économiste Bernard Maris, ont été froidement abattues.

Leurs noms ainsi que ceux de la chroniqueuse et médecin psychiatre Elsa Cayat, du garde du corps de Charb, Franck Brinsolaro, du correcteur du journal Mustapha Ourrad et d'un visiteur de passage, Michel Renaud, ont été lus, devant familles et proches.

Soirée hommage sur franceinfo. Mardi soir, une soirée-débat était organisée à la Maison de Radio France autour de Riss et de la rédaction du journal. Retrouvez-la en replay. 'Aujourd'hui la critique de la religion n'est pas comprise", a notamment déclaré la journaliste Laure Daussy, "la religion est perçue comme une identité alors que c'est un choix (...) c'est nécessaire de critiquer les tabous religieux". 

Des cérémonies marquées par la sobriété. Elles ont commencé à 11 heures dans la rue Nicolas-Appert, où se trouvaient les locaux de Charlie Hebdo, puis se sont poursuivies boulevard Richard-Lenoir où Ahmed Merabet a été tué, avant de se terminer à midi porte de Vincennes, dans le 20e arrondissement de Paris, à l'Hyper Cacher. Elles se sont déroulées dans la sobriété, conformément aux souhaits des familles, selon les principes suivants : lecture de la plaque commémorative, dépôt de gerbes, minute de silence, Marseillaise et salutations.

La maire de Paris et deux ministres sur place. Anne Hidalgo, maire de Paris, Nicole Belloubet, ministre de la Justice et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, étaient présents pour ces commémorations. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CHARLIE_HEBDO

23h19 : Si vous n'avez pas pu suivre en direct sur franceinfo la soirée consacrée à Charlie Hebdo, retrouvez ici l'édition spéciale des Informés ainsi que les tables rondes organisées chez nos confrères de Radio France.

23h15 : A l'occasion des cinq ans de l'attaque de Charlie Hebdo, franceinfo.fr diffuse en exclusivité pendant 48 heures deux documentaires de Daniel Leconte. C'est dur d'être aimé par des cons (2008), qui retrace le procès intenté à Charlie Hebdo après la publication des caricatures danoises, en 2005. Et L'humour à mort (2015), qui rend hommage aux victimes de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

22h08 : Il est temps de faire un point sur l'actualité de cette soirée :

Suivez en direct sur franceinfo les tables rondes consacrées au travail de la presse satirique, et notamment de Charlie Hebdo, à l'occasion des cinq ans de l'attaque qui a décimé la rédaction.

Le parquet de Paris a ouvert plus tôt dans la journée une information judiciaire pour "homicide involontaire". L'autopsie de Cédric Chouviat, mort dimanche pendant son interpellation à Paris, révèle notamment une asphyxie et une fracture du larynx. Voici ce que l'on sait de cette affaire à ce stade.

Les autorités judiciaires iraniennes ont levé l'accusation d'espionnage qui pesait sur Fariba Adelkhah, cette universitaire franco-iranienne détenue en Iran depuis juin. Ce soir, Emmanuel Macron a demandé au président iranien Hassan Rohani sa "libération sans délai" ainsi que celle du chercheur Roland Marchal.

L'espoir d'un compromis s'est envolé. Si Édouard Philippe a fait un pas vers la CFDT en acceptant une conférence sur le financement de la réforme, le syndicat réformiste demande à nouveau le retrait de l'âge pivot. Retrouvez le sujet du 20 heures de France 2.

21h39 : Je ne comprends pas votre programmation, je m’attendais à une soirée en continue sur Charlie...je ne regrette pas les infos mais peut-être que beaucoup d’auditeurs sont partis...or on a beaucoup à apprendre de l’équipe de Charlie.Je vous suis sur internet et c’est ma 1 ère sur la télé...mais je vais me coucher un peu. Comment dire triste.Je continuerai cependant à vous lire tous les matins.

21h13 : Merci à France Info pour ce direct qui fait chaud au cœur. J'étais et je suis toujours Charlie, sans "oui mais", et je les remercie chaque semaine pour le travail accompli à éclairer notre quotidien !

21h12 : Tout dire a des limites ! La limite est le respect ! La susceptibilité de l'autre ! Sa sensibilité ! Je suis athée profondément mais je respecte les idées des autres ! Je ne me permets pas de me moquer des religions ! Désolée Charlie mais vous allez beaucoup trop loin ! Votre satire devient vulgaire !

21h12 : C’est le problème de la libre pensée, il y a de fait des personnes qui n’apprécient pas ! Ces dessinateurs qui font diverses caricatures, il faut qu’ils aient tous les droits pour représenter qui ils veulent et de quelques manières qu’ils souhaitent.Sinon la caricature n’a plus de sens !

21h16 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à réagir aux déclarations des journalistes de Charlie Hebdo lors de l'édition spéciale des "Informés".

21h04 : La soirée hommage à Charlie Hebdo continue sur franceinfo. Suivez ici en direct les deux tables rondes consacrées au travail des journaux satiriques et plus particulièrement à celui de Charlie Hebdo, 5 ans après l'attentat qui a décimé la rédaction.

21h00 : Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Riss, directeur de publication, les dessinateurs Biche et Alice, entre autres, s'expriment depuis l'Auditorium de Radio France où se déroule une édition spéciale des "Informés". Voici quelques-unes des interventions marquantes de la soirée.




20h50 : "Ce projet, pensé et voulu par Monsieur Georges Wolinski, a pour objectif de concevoir un lieu de rencontres permettant la création, la valorisation et la promotion du dessin de presse et du dessin satirique ainsi que l’accompagnement de ses créateurs", annonce un communiqué du ministère de la Culture, en ce jour anniversaire de l'attaque de Charlie Hebdo.

20h54 : Franck Riester, ministre de la Culture, annonce la création d'une maison du dessin de presse et du dessin satirique.

20h37 : Les nouvelles commémorations de l'attentat du 7 janvier 2015 ont sans doute réveillé des souvenirs douloureux pour les victimes comme pour les anciens voisins du journal satirique. Car, depuis, l'adresse des anciens locaux de Charlie Hebdo est devenue un lieu de pèlerinage. Voici le reportage de nos journalistes.

Les portraits des victimes de l\'attentat de \"Charlie Hebdo\", peints sur une façade de la rue Nicolas-Appert, le 7 janvier 2019. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

20h37 : "Nous sommes tous responsables. Charlie Hebdo était dans la solitude. Il y a des libres penseurs partout dans le monde qui sont aussi dans la solitude. C'est ainsi qu'ils deviennent des cibles."

Inna Shevchenko, figure du mouvement Femen, a pris la parole pour dénoncer le "silence" de la majorité, "un silence hypocrite" qui, selon elle, a exposé les journalistes de Charlie Hebdo. Suivez ici en direct l'émission spéciale des "Informés" à l'occasion des 5 ans de l'attaque des locaux de la rédaction, qui avait fait 12 morts.

20h26 : "Il y a un vrai combat à mener sur comment s'exprimer sur les réseaux sociaux et ne pas se laisser impressionner par les campagnes de haine, de dénigrement".

Riss, le directeur de la publication de Charlie Hebdo a pris la parole dès le début des "Informés" pour évoquer le défi posé par les réseaux sociaux.

20h06 : Cinq ans après, quelles sont les crispations de la société française et des médias français ? Existe-t-il une peur de tout dire ? La liberté d'expression a-t-elle perdu du terrain ? Qui sont les nouveaux censeurs ? Autour de Riss et de son équipe, Jean-François Achilli présente une édition spéciale des "Informés" de franceinfo.

20h02 : Suivez en direct l'édition spéciale des "Informés" de franceinfo consacrée à Charlie Hebdo.

19h58 : A l'occasion des cinq ans de l'attaque meurtrière contre le journal satirique, franceinfo diffuse deux films signés Daniel Leconte. C'est dur d'être aimé par des cons revient sur l'affaire Mahomet et le procès qui a suivi la publication des caricatures danoises.


19h56 : Bonsoir et @Jackie. Je ne peux pas vous garantir un replay vidéo dans la soirée mais sachez que vous pourrez en tout cas retrouver comme d'habitude le sonore de l'émission Les Informés en replay ici.

19h54 : Bonsoir. Vous avez un lien pour pouvoir les regarder plus tard ? Bonne soirée.

19h54 : Cette émission sera-t-elle visible en replay ? Merci à Charlie d'exister.

19h49 : "Aujourd'hui, on voit dans la caricature un truc plus responsable. Il a fallu la mort de ces gars-là pour qu'on se rende compte que (...) les petits Mickey ne sont pas si innocents."

Que reste-t-il de l'esprit Charlie ? Cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Casher et les manifestations de soutien à la liberté d'expression qui ont suivi, journalistes et dessinateurs ont débattu de cette question à Montpellier. Franceinfo était sur place.

19h09 : A l'occasion des cinq ans de l'attaque meurtrière contre le journal satirique, franceinfo diffuse deux films signés Daniel Leconte. Regardez ici L'Humour à mort, qui revient sur l'attaque sanglante qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015.

19h12 : Voici le programme de cette soirée consacrée aux cinq ans de l'attaque de Charlie Hebdo, sur franceinfo.


• 20 heures à 21 heures : autour de Riss et de son équipe, Jean-François Achilli présente une édition spéciale des "Informés" de franceinfo, à suivre en direct à la télévision et à la radio.

• 21h05 à 22h20 : suivez à la radio les deux tables rondes en direct. "Ecrire et dessiner ce qu'on ne lit pas ailleurs. Le dessin de reportage est-il le baromètre de nos démocraties ?" "Se souvenir, se projeter. Comment travaille la rédaction de Charlie aujourd'hui ? (...)"

• Cet événement est prolongé par la diffusion en exclusivité et pour 48 heures sur franceinfo.fr de deux documentaires de Daniel Leconte. C'est dur d'être aimé par des cons (2008), qui retrace le procès intenté à Charlie Hebdo après la publication des caricatures danoises, en 2005. Et L'humour à mort (2015), qui rend hommage aux victimes de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

19h10 : Le 7 janvier 2015, les frères Kouachi assassinaient 12 personnes dans l'attaque de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Cinq ans plus tard, la liberté d’expression reste plus que jamais un combat permanent. Pour en débattre, franceinfo organise une soirée exceptionnelle avec la rédaction de Charlie, de 20 heures à 23 heures, à l'Auditorium de Radio France.

14h01 : Il est midi, voici les principales informations de la matinée :

• Les partenaires sociaux seront reçus à Matignon vendredi pour discuter de la conférence de financement, a indiqué le Premier ministre, Edouard Philippe. Toutes les informations à ce sujet sont à retrouver dans notre direct.

• Une bousculade a fait "plus de trente morts" lors de l'enterrement du général iranien Qassem Soleimani dans le sud-est de l'Iran où une foule nombreuse s'était rassemblée.

• Le parquet de Tokyo annonce avoir obtenu un mandat d'arrêt contre Carole Ghosn, soupçonnée de faux témoignage dans l'enquête japonaise visant son mari, lequel fait déjà l'objet d'une demande d'arrestation émise par Interpol après sa fuite au Liban.

• Les cérémonies en hommage aux dix-sept victimes des attaques de Charlie Hebdo, Montrouge et de l'Hyper Cacher en janvier 2015 ont débuté à Paris en présence de ministres et de familles. Vous pouvez les suivre dans notre direct.

11h38 : "Ce qui me revient en pensant à Charlie, c’est l’odeur de sang et de poudre lorsqu’on pénétrait dans l’immeuble. Et puis, quand on entrait dans la salle de rédaction… "


Interrogé par La Croix, le magistrat est revenu sur son rôle de procureur après les attentats de 2015. "La parole d’un procureur, c’est crédible. Loin des rumeurs et de la confusion ambiante."

11h05 : Les cérémonies en hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hypercacher ont débuté. Vous pouvez les suivre dans notre direct.




(FRANCEINFO)

13h58 : On fait le point sur l'actualité à 9 heures :

•A quelques heures de la reprise des discussions entre exécutif et partenaires sociaux, le Premier ministre, Edouard Philippe, est resté ferme mardi sur la question de l'équilibre du système des retraites tout en se disant une nouvelle fois prêt à discuter des modalités de l'âge pivot.

Le Parlement iranien a adopté en urgence une loi classant toutes les forces armées américaines comme "terroristes" après l'assassinat en Irak du général Qassem Soleimani par une frappe américaine.

•Les pompiers redoublent d'efforts pour reprendre le contrôle de gigantesques feux de forêt en Australie, profitant d'une météo ponctuellement moins défavorable avant une nouvelle vague de chaleur dans les prochains jours.

• Cinq ans après la tuerie à Charlie Hebdo, l'organisation Reporters sans frontières (RSF) et deux rapporteurs spéciaux de l'ONU ont appelé les Etats à protéger les journalistes face à une montée de l'intolérance religieuse. Des cérémonies d'hommages auront lieu à partir de 11 heures à Paris. Vous pourrez les suivre dans notre direct.

13h51 : Merci @emilie. Des commémorations auront lieu à 11 heures à Paris en présence de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, et de la maire de Paris, Anne Hidalgo, au 10 rue Nicolas Appert, dans le 11e arrondissement. A 11h20 un hommage au lieutenant de police Ahmed Merabet aura lieu boulevard Richard Lenoir et à midi à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, dans le 20e arrondissement. Vous pourrez les suivre sur notre site et sur nos antennes radio et télé.

08h16 : Bonjour France info, des commémorations sont elles prévues à Paris en ce triste jour ? Si oui, sur quelle chaîne peut on les suivre ? Merci pour votre boulot

07h33 : Les habitants de la rue Nicolas Appert entretiennent la mémoire des lieux et vivent avec le souvenir de l'attentat. "On est jamais guéri : on ne peut pas faire abstraction du drame, mais on vit avec", explique Patrick Pelloux, médecin urgentiste et ex-collaborateur de Charlie Hebdo.

13h45 : Les habitants de la rue ont du mal à tourner la page, d'autant que l'afflux de touristes est parfois oppressant. "Des gens sont entrés dans notre openspace pour visiter, sans demander la permission", raconte Nicolas Froissart, porte-parole du groupe SOS, qui a choisi de s'installer dans les anciens locaux de Charlie Hebdo en 2016.

Une passante prend un selfie devant les portraits des victimes de l\'attentat de \"Charlie Hebdo\", peints sur la facade d\'un bâtiment de la rue Nicolas-Appert, le 7 janvier 2018.


(CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

13h44 : "Je n'ai pas dormi pendant deux jours. Puis, pendant deux mois, j'étais stressé dès que j'entendais des sirènes."

De nombreux témoins directs ou indirects du 7 janvier 2015 ont développé des troubles du sommeil, du comportement ou des pathologies comme de l'hypertension artérielle ou du diabète.

Bruno devant son ordinateur, le 30 décembre 2019. Cet habitant de la rue Nicolas-Appert participe à toutes les commémorations de l\'attentat contre \"Charlie Hebdo\" et prend des photographies.


(CLEMENT PARROT / FRANCEINFO)

07h30 : Cinq ans jour pour jour après l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, les habitants de la rue Nicolas Appert, où se trouvaient les locaux du journal, tentent de reprendre une vie normale. Charlotte Causit et Clément Parrot sont allés à leur rencontre.

Les portraits des victimes de l\'attentat de \"Charlie Hebdo\", peints sur une façade de la rue Nicolas-Appert, le 7 janvier 2019. 


(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

12h59 : "Au-delà de cette date anniversaire, physiquement, je sens que mon corps ressent quelque chose. Je suis plus fatigué à cette période-là et je l'anticipe un petit peu."


Cinq ans après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, la France commémore les dix-sept victimes des attaques terroristes. Une journée particulière pour les survivants, comme Michel Catalano, patron de l'imprimerie où s'étaient retranchés les terroristes à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne).

Michel Catalano dans son imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), le 29 septembre 2016.


(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)