Cet article date de plus d'onze ans.

Accro au web et battu à mort dans une colonie

Un ado chinois, accro à internet, a été frappé à mort dans une colonie où son père l'avait placé pour le guérir
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un ado chinois, accro à internet, a été frappé à mort dans une colonie où son père l'avait placé pour le guérirUn ado chinois, accro à internet, a été frappé à mort dans une colonie où son père l'avait placé pour le guérir

Trois responsables de cette colonie de réhabilitation, située au Guangxi (sud de la Chine), ont été arrêtés après la mort dimanche de Deng Senshan, 16 ans, a déclaré son père, Deng Fei, au Global Times.

Il avait payé 7.000 yuans (plus de 700 euros) au "camp d'entraînement et de survie de Qihuang" pour tenter de désintoxiquer son fils.

Mais Deng Senshan a été isolé peu après son arrivée et frappé à mort par des superviseurs qui le jugeaient trop lent, a expliqué le père.

"Mon fils était en pleine santé et n'était pas un délinquant. Il avait juste une dépendance à l'internet lorsque je l'ai laissé au camp", a-t-il dit au journal.

Plus de 10 millions d'adolescents chinois cyberdépendants


La Chine dispose de la population d'internautes la plus grande au monde, avec 338 millions d'usagers, soit plus que la population totale des Etats-Unis.

Selon le China Daily, citant une étude réalisée l'an dernier par l'Association internet de la jeunesse chinoise, plus de 10 millions des 100 millions d'adolescents chinois souffrent de dépendance à l'internet.

Le mois dernier, le ministère de la Santé a interdit l'usage des électrochocs pour traiter les internautes dépendants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.