Cars Macron : l'échec d'une compagnie

La compagnie d'autocars Megabus pourrait cesser son activité dès janvier, avec à la clef des suppressions d'emplois. Les explications de France 2.

FRANCE 2

Megabus est l'un des symboles des bus Macron : une compagnie qui s'implante en France avec des prix cassés, parfois même à un euro le trajet. Un an et demi plus tard, les 170 salariés redoutent un plan social. Natasha Pinçon est conductrice, elle a quitté un CDI pour rejoindre Megabus et craint désormais le pire.

Une compagnie a déjà disparu

Manque de rentabilité et manque de contrats : les bus pourraient cesser de rouler en janvier. La CGT dénonce l'échec de la loi Macron. "La libéralisation à outrance conduit à une baisse des prix et à des conditions de travail déplorables", regrette Jérôme Vérité, de la CGT transports. Avec la libéralisation, cinq compagnies se sont lancées en 2015. Aujourd'hui, Starshipper a disparu, et Megabus est en survie. Pour un spécialiste des transports interrogés par France 2, c'est une étape normale de "maturation du marché", dit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT