Le lait français s'écoule en Chine

Candia vient d'ouvrir son premier magasin et compte s'implanter sur un marché juteux, entretenu par un récent scandale de lait chinois contaminé.

Une famille chinoise devant un rayon de lait infantile importé à Pékin (Chine), le 3 juillet 2013.
Une famille chinoise devant un rayon de lait infantile importé à Pékin (Chine), le 3 juillet 2013. (KIM KYUNG HOON / REUTERS)

Du lait Candia et uniquement du lait Candia. Dans une ambiance moderne aux couleurs du terroir français, la marque française a ouvert à Wenzhou, ville portuaire de l'est de la Chine, son premier magasin vendant notamment du lait infantile, rapporte Le Figaro, mardi 30 juillet. Allié à un importateur-distributeur local, Zheijiang, Candia, quasi inconnu dans le pays, lance une offensive sur le marché chinois et doit ouvrir dix autres magasins du même type avant la fin de l'année.

La marque cherche à surfer sur la progression, dans le pays, de la demande en lait infantile de marques étrangères. "Ce choix d'une distribution spécialisée est essentiel dans un pays où les consommateurs ont un besoin élevé de réassurance sur l'origine des produits, surtout en lait liquide et en laits infantiles", explique Candia dans un communiqué.

Scandale du lait contaminé

Les Chinois ont été traumatisés par un scandale de lait trafiqué à la mélamine, une résine, en 2008. Il avait contaminé plus de 300 000 enfants et coûté la vie à six d'entre eux. Conséquence, les Chinois se ruent sur les laits des marques étrangères, jugées de meilleure qualité. Le marché est juteux : "Les exportations de laits liquides à destination de la Chine ont bondi ces dernières d’années : de 2 204 tonnes en 2011 à 7 261 tonnes en 2012, selon les chiffres des douanes, soit une évolution de plus de 229%", explique Europe 1. Toutefois, Candia va devoir se frotter à d'autres grandes marques étrangères bien implantées comme Nestlé ou les Français Danone et Lactalis.

Le directeur général de Candia (qui a inventé il y a 20 ans le segment des laits liquides infantiles en France) a expliqué sa stratégie au Figaro : "Nous voulons élargir l'offre de lait en Chine." Candia pourrait bientôt créer des laits destinés au seul marché chinois, alors que le lait fait de moins en moins recette en France.