Prélèvement à la source : au cœur d'une entreprise test

Une réunion décisive se tient à l'Élysée autour d'un des sujets brulants de la rentrée : l'abandon ou non de la mesure sur le prélèvement à la source. Certaines entreprises se sont déjà préparées au changement.

France 2

Chez cet éditeur de fiche de paie, le prélèvement à la source est déjà une réalité. Depuis deux ans, des milliers de fiches de paie sont publiées en deux fois. Une version classique et une avec le prélèvement en fictif de l'impôt. Résultat, de nombreuses erreurs ont eu lieu les premiers mois. Des déductions fiscales avaient été oubliées. Des erreurs identifiées et corrigées.

1 500 entreprises, administrations publiques ou éditeur de fiches de paies ont participé à ce test

Depuis février dernier, les résultats sont concluants, affirme l'entreprise, et tout est prêt si la réforme est maintenue. Depuis le début de l'année 1 500 entreprises, administrations publiques ou éditeurs de fiches de paies ont participé à ce test grandeur nature. Pour mettre en place le prélèvement à la source, l'état a déjà dépensé 195 millions d'euros pour la mise à jour de logiciels informatiques et pour une vaste campagne de communication. Des dépenses qui posent aujourd'hui question.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon un sondage Ifop pour \"Le Journal du dimanche\", publié le 2 septembre 2018, 60% des Français souhaitent l\'entrée en vigueur du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019.
Selon un sondage Ifop pour "Le Journal du dimanche", publié le 2 septembre 2018, 60% des Français souhaitent l'entrée en vigueur du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019. (MAXPPP)