Taxe foncière : des hausses jusqu’à 50 % dans les villes françaises

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Taxe foncière : des hausses jusqu’à 50% dans les villes françaises -
Taxe foncière : des hausses jusqu’à 50% dans les villes françaises Taxe foncière : des hausses jusqu’à 50% dans les villes françaises - (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.Cholin, A.Portes, P-L.Monnier, D.Lachaud, K.Adda-Rezig, J.Weyl, A.Dupont, J-C.Martin, C.Berbett-Justice
France Télévisions
France 2
La taxe foncière flambe en France. Les propriétaires découvrent depuis la matinée du 30 août son montant. L'État a fixé sa hausse à 7,5 %, mais certaines communes ont décidé d’aller encore plus loin.

Paris est en tête des augmentations de la taxe foncière cette année avec une hausse de plus de 50 %. C'est du jamais vu pour certains habitants. “Cela reste quand même 800 euros qui n’étaient pas prévus sur le budget de l’année qu’on va devoir trouver”, affirme Augustin Blondel, habitant de Paris. Si la taxe foncière s’envole à Paris, c’est en partie à cause d’un choix de l’État, mais surtout à un choix de la mairie qui augmente son propre taux de 52 %. 

Une hausse pour compenser d’autres hausses 

Malgré cette hausse, la taxe foncière parisienne reste l’une des plus basses. “Pour continuer à entretenir les bâtiments, pour continuer à investir, et aussi pour payer le salaire des fonctionnaires qui augmentent”, explique Paul Simondon, adjoint à la maire de Paris en charge des Finances, du budget et de la finance verte. D'autres villes ont fait le choix d’augmenter drastiquement leur taxe foncière comme à Grenoble (Isère), alors même que la ville était déjà l’une des plus taxées. La décision n’est pas toujours bien vue par les habitants.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.