Immobilier : micrologement, maxi profit ?

Pour les locataires des grandes villes, les surfaces se réduisent. Certains acheteurs deviennent propriétaires de grands appartements et font le choix de les découper pour mieux les louer.

France 2

Sous les toits de Paris, les traditionnelles chambres de bonnes changent d'allure. Une étudiante vit depuis un an dans une studette de 9 mètres carrés. Ici, chaque recoin est optimisé. À première vue, il n'y a pas de salle de bains, et pourtant, la baignoire se trouve sous une banquette. Une astuce pour pallier le manque de places. Une studette aménagée louée 550 € par mois. À Paris et dans les grandes villes, le prix de l'immobilier s'envole et les logements se multiplient.

Petites surfaces, gros loyer

Une architecte s'est spécialisée dans l'aménagement des petites surfaces. Sur demande, elle transforme une simple pièce en appartement. Optimiser les surfaces pour offrir plus de confort aux locataires, mais surtout pour permettre aux propriétaires de louer plus cher. Un 16 mètres carrés à Saint-Germain-des-Prés se loue 950€ par mois. Une petite fortune que l'architecte justifie par le niveau d'équipement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La trêve hivernale empêche les expulsions de locataires, du 1er novembre 2017 au 31 mars 2018. 
La trêve hivernale empêche les expulsions de locataires, du 1er novembre 2017 au 31 mars 2018.  (ERIC CABANIS / AFP)