Cet article date de plus de huit ans.

Paris : un locataire menacé d'expulsion après des ébats sexuels jugés trop bruyants

Ses voisins ne supportent plus les frasques de cet homme, domicilié dans le chic 16e arrondissement de la capitale.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des immeubles de la rue Erlanger, dans le 16e arrondissement de Paris. (GOOGLE MAPS)

"C'est un défilé perpétuel de très jeunes filles des pays de l'Est", "ça hurle toutes les nuits", "quand il ne fait pas beau, c'est (...) sans rideaux. On assiste à de véritables scènes pornographiques"… Des habitants d'un immeuble de la rue Erlanger, dans le chic 16e arrondissement de Paris, ne supportent plus les ébats sexuels de leur voisin, jugés trop bruyants. Des policiers se sont déplacés pour "constater l'infraction" de "nuisances sonores et d'exhibitionnisme", révèle Le Parisien (article abonnés), samedi 23 mai.

Alerté par la situation, le bailleur social a lancé une procédure d'expulsion pour "troubles de jouissance" ainsi que pour "dette locative", précise le quotidien. En effet, le locataire indélicat n'est pas à jour de ses loyers.

"Je suis un homme. J'ai des besoins"

Auparavant, les habitants ont tenté de parler directement avec leur voisin. Ce dernier les a reçus en caleçon et leur a déclaré, selon Le Parisien : "Je suis un homme. J'ai des besoins."

Ils ont également fait appel au député-maire UMP du 16e arrondissement, Claude Goasguen. L'élu a envoyé un courrier au bailleur. "Je suis également intervenu auprès du commissariat sur ces mouvements de passion un peu bruyants et répétitifs", poursuit Claude Goasguen, qui précise que "les locataires n'invoquent pas la morale mais juste le droit à dormir".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.