Marseille : les doutes après l'effondrement d'immeubles

Deux immeubles se sont effondrés à Marseille (Bouches-du-Rhône). Pour l'heure, le bilan est de deux blessés mais les secours creusent dans les décombres, car l'un des bâtiments était habité.

D'abord un grondement sourd, puis un mur de poussière qui s'élève en plein cœur de Marseille (Bouches-du-Rhône). Les pompiers battent en retraite. Ils viennent de provoquer l'effondrement d'un immeuble qui, depuis des heures, menaçait de s'effondrer. Un troisième bâtiment à terre, après l'effondrement de deux immeubles du centre-ville, au matin du lundi 5 novembre, les 63 et 65 de la rue d'Aubagne. Quatre et cinq étages, tombés en quelques secondes, et dont il ne reste qu'un amas de gravats.

Un immeuble signalé

Dans ce quartier populaire et très fréquenté de Marseille, les riverains accusent le coup. "C'était l'heure où l'on revenait de l'école avec les enfants, il y a plein de gens qui auraient pu passer là et surtout on avait signalé l'immeuble", explique une riveraine. L'un des deux immeubles était inoccupé, frappé d'un arrêté de péril, mais dans l'immeuble de droite, le 65, neuf appartements étaient occupés. Le 18 octobre, les pompiers étaient venus y faire une inspection, après l'affaissement de la porte d'entrée. Les pompiers et leurs chiens ont cherché toute la journée du 5 novembre des éventuels locataires pris au piège, pour l'instant sans résultat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un troisième immeuble qui menaçait de s\'effondrer a été démoli par les pompiers.
Un troisième immeuble qui menaçait de s'effondrer a été démoli par les pompiers. (GERARD JULIEN / AFP)