H&M : la marque accusée de brûler des invendus devenus encombrants

H&M est soupçonnée de brûler des vêtements en quantité massive, faute de pouvoir assumer un trop grand nombre d'invendus.

Voir la vidéo
France 2

Des tonnes d'invendus s'accumulent dans les arrières boutiques et entrepôts de H&M. Jeans, T-shirts, pantalons flambants neufs : des images impressionnantes ont été filmées par des journalistes danois. La marque ne parvient pas à écouler ses stocks, à tel point qu'elle aurait trouvé une solution radicale pour s'en débarrasser : les conduire dans un incinérateur pour les brûler. H&M affirme que seuls les vêtements défectueux sont ainsi brûles.

-62% de bénéfices sur trois mois

Mais la marque reconnaît des stocks en hausse, plus de 3,5 milliards d'euros d'invendus, 7% de plus que l'an dernier. Certains clients confirment : la marque séduit moins qu'avant. Les invendus remettent en cause tout le modèle H&M : des articles basiques produits en très grande quantité pour réduire les coûts. Mais il est difficile de s'adapter rapidement aux goûts des consommateurs. H&M souffre aussi de la concurrence des ventes sur internet. Le bénéfice du groupe suédois est en chute de 62% sur les trois derniers mois. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Magasin H&M à Francfort (Allemagne).
Magasin H&M à Francfort (Allemagne). (FRANK RUMPENHORST / DPA)