Grève du 5 décembre : à Toulouse, les rues sont vides

À Toulouse (Haute-Garonne), le service minimum des transports n'est pas assuré jeudi 5 décembre. Les rues de la ville rose sont quasiment désertes.

FRANCE 3

La rocade de Toulouse (Haute-Garonne) était déserte dans la matinée. Jeudi 5 décembre, même dans le centre, les rues de la ville rose sont quasiment vides, pour le plus grand plaisir des cyclistes. "Il n'y a pas un chat dans la rue !", lance une femme à vélo. "Je suis bien, je respire", constate une autre. À la gare, le constat est le même, les usagers se sont organisés autrement. "Aujourd'hui c'est la misère, il n'y a rien", confie un chauffeur de taxi.

>> Transports, écoles, hôpitaux : suivez la grève du 5 décembre en direct

Pas de passagers supplémentaires dans les cars

À la gare routière, les cars n'ont pas remplacé les trains. Une conductrice indique avoir le même nombre de passagers que d'habitude. Seul le métro automatisé fonctionne normalement à Toulouse et les usagers constatent que les rames sont quasiment vides. Dans la matinée, la ville rose retient son souffle en attendant la manifestation prévue dans l'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
La gare de Toulouse-Matabiau, vidée par la grève, le 5 décembre 2019 à Toulouse (Haute-Garonne).
La gare de Toulouse-Matabiau, vidée par la grève, le 5 décembre 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)