Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Les salariés de Texas Instruments France vont "se battre"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Olivier Théron et Virgil Llado - France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le groupe américain a annoncé la suppression de 517 emplois sur les 609 qu'il compte en France et envisage la fermeture du site de Villeneuve-Loubet.

Texas Instruments France va supprimer 517 emplois sur 609 et envisage la fermeture du site de recherche de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) qui emploie 541 agents, essentiellement des ingénieurs spécialisés dans l'activité des microprocesseurs destinés à la téléphonie mobile et aux tablettes numériques.

La maison-mère du géant de l'informatique, à Dallas, compte supprimer 1 700 postes dans le monde répartis entre Dallas (Texas, Etats-Unis), Bangalore (Inde), Tel-Aviv (Israël) et Villeneuve-Loubet. Le groupe voudrait recentrer son activité sur les microprocesseurs embarqués pour l'industrie automobile. Une représentante syndicale rencontrée sur le site français mardi par les journalistes de France 2 dit être surprise par l'ampleur des licenciements prévus : "On va se battre (...) et essayer de sauver des emplois".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.