La soie made in France

À Lyon (Rhône), Bernard Perret cultive la soie. Un savoir-faire très particulier.

France 2

Les vers à soie sont des insectes domestiqués par l'Homme il y a environ 5 000 ans. Sans les feuilles de mûrier, il n'y a pas de vers à soie. Tous les jours, près de Lyon (Rhône) Bernard Perret récolte dans une plantation de quoi nourrir ses 20 000 pensionnaires. "Ils ne mangent que ça et rien d'autre. C’est leur alimentation préférée. Si on leur met autre chose, ils meurent", relate le sériciculteur.

Dévider un cocon, tout un art

À peine cueillies, déjà servies. Dans le sous-sol de sa maison, l'éleveur prépare et distribue les feuilles de mûrier en fonction de l'âge des vers à soie. Ils avalent 30 grammes de feuilles en un peu plus de trente jours. Au bout de 5 semaines, les vers à soie cessent de se nourrir. Ils vont alors libérer leur fil de soie, tisser et s'enfermer dans leur cocon. À l'intérieur ils deviendront chrysalides. Triés puis nettoyés, les cocons vont pouvoir être dévidés. Chacun est constitué d'un fil d'un seul tenant de 1500 mètres environ.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Lyon (Rhône), Bernard Perret cultive la soie. Un savoir-faire très particulier.
À Lyon (Rhône), Bernard Perret cultive la soie. Un savoir-faire très particulier. (France 2)