Cet article date de plus de neuf ans.

La Fnac va supprimer 310 postes en France

Un plan d'économies de 80 millions d'euros doit se traduire par la suppression de plus de 200 postes également à travers le monde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vitrine du magasin Fnac des Champs-Elysées, à Paris. (BOB DEWEL / ONLY FRANCE / AFP)

La Fnac s'apprête à tailler dans ses effectifs. Le distributeur de produits culturels et technologiques a annoncé, vendredi 13 janvier, un plan d'économie de 80 millions d'euros. Il doit se traduire par la suppression de plus de 500 postes, dont 310 en France.

Aucun magasin ne sera fermé, précise-t-on à la Fnac, où l'on souligne que les suppressions de postes prendront la forme de départs volontaires et n'affecteront que les services administratifs. Les magasins parisiens et de la périphérie ne seront pas touchés. 

"Baisse significative du chiffre d'affaires"

La filiale du groupe PPR met en avant "une baisse significative du chiffre d'affaires 2011 de l'enseigne à -3,2 % et une baisse des performances en magasin de -5,4 %" pour justifier cet "important programme de réduction des frais généraux". Ce projet de plan d'économies a été transmis vendredi aux instances représentatives, précise la Fnac.

"Un plan de départs volontaires sera mis en place" avec une priorité donnée au reclassement au sein du groupe. A l'international, 200 postes répartis sur l'ensemble des pays seront supprimés par le biais d'un non-remplacement de départs. Ces mesures d'économie ne remettent pas en cause "Fnac 2015", le "plan de conquête" à cinq ans dévoilé au début de l'été par son président Alexandre Bompard. Celui-ci mise sur une extension de l'offre, sur la clientèle familiale et sur une relation client privilégiée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.