General Electric à Belfort : le plan de la direction validé en attendant les négociations

Les salariés de l'usine General Electric à Belfort (Territoire de Belfort) ont voté en faveur du plan de la direction, mais les conditions de mise en place doivent encore être discutées avec les syndicats.

France 2

Les salariés de l'usine General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) ont procédé à un vote crucial pour l'avenir de leur entreprise lundi 21 octobre. Ils ont ainsi validé le plan social proposé par l'entreprise. Un choix qui permet de sauver quelque 300 emplois, mais en échange la direction a demandé à rogner sur certains acquis comme les primes ou les RTT. "Un accord de principe, ce n'est qu'un accord de principe", tempère un salarié, qui attend les résultats des négociations à venir.

Maintenir l'activité industrielle du site

L'accord prévoit donc 307 emplois supprimés au lieu des 792 annoncés en premier lieu par la direction. Un plan d'économies de 12 millions d'euros est aussi prévu. Le vote à main levée des salariés a validé le texte. Il reste à négocier donc les conditions de départ des salariés concernés, mais aussi les conditions de mise en place d'un projet industriel sur le site. L'enjeu étant de garantir l'avenir de l'usine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de General Electric sur le siège de Belfort (Territoire de Belfort), le 3 juin 2019.
Le logo de General Electric sur le siège de Belfort (Territoire de Belfort), le 3 juin 2019. (PATRICK HERTZOG / AFP)