Cet article date de plus de neuf ans.

Coca-Cola vole au secours d'Arnaud Montebourg

Tristan Farabet, PDG de Coca-Cola Entreprise, a écrit au ministre du Redressement productif, se disant "heureux" d'investir en France. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les vœux d'Arnaud Montebourg, publiés sur internet le 1er janvier 2013. ( FRANCETV INFO)

Ministre "extrémiste", "stupide", "imbécile" et syndicats "barjots" : les propos virulents du PDG du fabricant américain de pneus Titan International, Maurice Taylor, à l'encontre d'Arnaud Montebourg, ne sauraient réduire la nature des relations entre investisseurs américains et ouvriers français, dégradées par le dossier Goodyear. La preuve, dans une lettre de louanges adressée le 21 février au ministre du Redressement productif, le groupe Coca-Cola se félicite du travail de ses usines françaises. La missive a été publiée mardi 26 février par Le Monde.fr. 

"Nous sommes heureux d'investir en France, cela depuis quatre-vingt-dix ans", assure dans ce courrier Tristan Farabet, le PDG de Coca-Cola Entreprise. "Comme vous le savez, le "Made in France" a toujours été au cœur de notre stratégie, grâce à l'engagement et au savoir-faire de nos 2 800 salariés français, qui contribuent pleinement à la qualité de nos produits", indique-t-il. De quoi contre-balancer les déclaration de Maurice Taylor selon lequel les salariés français de Goodyear ne travaillaient que "trois heures par jour". 

Enfin, dans ce courrier, le groupe américain, "profondément convainc[u] de l'intérêt, de l'opportunité mais aussi de la responsabilité sociétale qu'implique le fait de produire en France", affirme vouloir "participer encore plus activement à la promotion de l'attractivité du territoire français auprès des entreprises étrangères". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.