Cet article date de plus de neuf ans.

Air France-KLM plombé par sa facture de carburant

La compagnie franco-néerlandaise a accusé une perte de 809 millions d'euros en 2011.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un Airbus A380 Air France-KLM décolle près de Hambourg (Allemagne), le 30 octobre 2009.  (CHRISTIAN CHARISIUS / REUTERS)

Air France-KLM est dans le rouge. Le groupe franco-néerlandais a accusé en 2011 une perte nette de 809 millions d'euros, sous l'effet d'une conjoncture difficile et d'une augmentation de 904 millions d'euros de sa facture de carburant. Pour la première fois depuis sa création en 2004, la compagnie a publié ses résultats suivant une année calendaire jeudi 8 mars.

Le président Jean-Cyril Spinetta souligne que le groupe a également pâti des troubles géopolitiques au Maghreb et en Afrique, où les compagnies sont très présentes. 

Un plan triennal pour redresser la barre

Pour faire face à ce contexte difficile, Air France-KLM a lancé un plan triennal, baptisé Transform 2015, qui vise à réduire l'endettement de deux milliards d'euros à fin 2014, améliorer la productivité du groupe et le retour à l'équilibre de l'activité moyen-courrier à fin 2014.

En 2012, le transporteur aérien, dont le chiffre d'affaires a tout de même progressé de 4,5% à 24,36 milliards d'euros, s'est fixé pour objectif de stabiliser en 2012 sa dette nette à 6,5 milliards d'euros.

Reste que l'addition de la facture de carburant s'annonce encore plus salée en 2012 : le groupe table déjà sur une nouvelle augmentation de 1,1 milliard d'euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.