Aigle profite du "made in France"

L'équipe de France 3 s'est rendue à Châtellerault (Vienne) au sein de l'usine de la célèbre marque de bottes en caoutchouc : Aigle.

FRANCE 3

Malgré le contexte économique difficile, miser sur le "made in France" peut s'avérer payant. Comme pour la société Aigle qui fabrique ses fameuses bottes en caoutchouc depuis 60 ans. 4 000 paires sortent chaque année de l'usine de Châtellerault (Vienne) et 60% de la production est exportée. Les recettes du succès ?
Depuis 1853, le procédé est le même. Tout part du caoutchouc qui peut être synthétique ou naturel. La matière est transformée en mélange qui peut ensuite être travaillé. 500 salariés travaillent dans les ateliers pour étaler, enduire le caoutchouc. 60 étapes sont nécessaires pour confectionner une botte, car dans l'usine tout est fait main. Les méthodes de fabrication sont onéreuses, mais le "made in France" permet de vendre les produits plus chers, notamment en Asie. 50 % du chiffre d'affaires se fait là-bas.

Fabrication plébiscitée

"Le simple fait d'être né en 1853 c'est quelque chose de fantastique aux yeux de pays beaucoup plus jeunes", explique le directeur général Romain Guinier, au micro de France 3.
Une fabrication et des caractéristiques plébiscitées. Chez Aigle, l'étanchéité de chaque botte est vérifiée.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Venise (Italie), les touristes sont en bottes et sur des passerelles sur la place Saint-Marc inondée, le 7 novembre 2014
A Venise (Italie), les touristes sont en bottes et sur des passerelles sur la place Saint-Marc inondée, le 7 novembre 2014 (OLIVIER MORIN / AFP)