Tarif du gaz : "Il existe des offres à prix fixe qui sont assez compétitives", selon la directrice générale des services du Médiateur de l'énergie

Le tarif réglementé du gaz va augmenter de 12,6% en moyenne au 1er octobre. Il avait déjà augmenté de 8,7% au 1er septembre, de plus de 5% en août et près de 10% en juillet. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le tarif réglementé du gaz va augmenter de 12,6% en moyenne au 1er octobre. Photo d'illustration. (PAUL ELLIS / AFP)

"Il existe des offres de gaz à prix fixe qui sont assez compétitives puisqu'on peut économiser jusqu'à 16% sur sa facture de gaz", a expliqué lundi 27 septembre sur franceinfo Frédérique Feriaud, directrice générale des services du Médiateur de l'énergie, alors que le tarif réglementé du gaz va augmenter de 12,6% en moyenne au 1er octobre 2021 (et qu'il a augmenté de 44% depuis janvier).

franceinfo : Comment se fait-il que les tarifs dépendent encore de la conjoncture mondiale ?

Frédérique Feriaud : Ce sont les tarifs réglementés de vente de gaz dont on parle chaque mois. Ils sont fixés pour couvrir les coûts du fournisseur historique, Engie, les coûts d'approvisionnement et hors approvisionnement. Les coûts d'approvisionnement dépendent beaucoup des prix sur les marchés de gros qui sont au plus haut en ce moment. La Commission de régulation de l'énergie, qui encadre ces tarifs réglementés, a annoncé aujourd'hui qu'elle était en train de réfléchir avec l'administration à des solutions pour lisser les prix sur l'hiver et profiter de la baisse attendue des prix de gros à partir du printemps.

Une baisse va avoir lieu ?

C'est ce qui est annoncé par la Commission de régulation de l'énergie qui prévoit un maintien des prix très élevés jusqu'à la fin de l'hiver et qui anticipe une baisse à partir du printemps et de l'été prochain avec un retour à la normale en 2023. En attendant, les prix vont continuer à augmenter pendant tout l'hiver.

Quelle est la solution ? Faut-il se tourner vers d'autres fournisseurs ?

Engie est aussi un fournisseur privé mais il fournit le tarif réglementé. La solution pour essayer de se prémunir de ces hausses, qui concernent 3 millions de Français, c'est de souscrire à un contrat de fourniture de gaz à prix fixe dans lequel le fournisseur va s'engager à bloquer le prix du kilowattheure pendant une certaine durée. Aujourd'hui, il existe des offres de gaz à prix fixe qui sont assez compétitives, même très compétitives par rapport au tarif réglementé puisqu'on peut économiser jusqu'à 16% sur sa facture de gaz.

Peut-on facilement se tourner vers ces autres fournisseurs ?

Bien entendu. Il faut comparer les offres sur le site du Médiateur de l'énergie, energie-info.fr Il y a un comparateur d'offres qui référence toutes les offres des fournisseurs qui sont commercialisées en ce moment et quand on a fait son choix, il suffit de souscrire un contrat avec le nouveau fournisseur et cela entraîne automatiquement la résiliation du contrat avec l'ancien fournisseur. Donc, il ne faut surtout pas résilier avec l'ancien fournisseur mais souscrire un nouveau contrat. C'est gratuit, sans frais, sans coupure et rapide.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Energie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.