:l'éco, France info

VIDEO. David Lebon : "Europacity est un concept unique au monde"

Invité de Stéphane Dépinoy dans ":l'éco", David Lebon, directeur du développement d'Europacity, est venu parler de la création de cet immense centre de loisirs qui doit voir le jour au nord de Paris. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Europacity n'est pas un simple centre commercial qui doit s'implanter dans le triangle de Gonesse, au nord de Paris, comme le rappelle David Lebon, directeur du développement du projet : "C'est un pôle de loisirs avec des hôtels, un grand parc à thèmes, un musée, des salles de concert, du commerce un peu aussi mais majoritairement des activités de loisir. C'est un quartier de ville qui va se situer à coté d'une gare du Grand Paris Express". 

On peut dire que c'est un mixte entre un grand centre commercial et un Disney-land Paris ? "Non c'est un concept complètement inédit qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde. On va mélanger différentes activités, l'avenir c'est de faire des lieux pour faire beaucoup de choses en même temps. Donc il faut créer des lieux hybrides qui évoluent dans le temps, qui sont capables de muter sur différentes activités"

3,1 milliards d'euros d'investissement

Est-ce que ce projet n'est pas aux antipodes de ce qu'il faut faire pour sauvegarder l'environnement et le climat ? "Non car ce projet et le fruit d'une régulation. L'enjeu pour l'Etat c'est d'urbaniser ce qui est à la frange de l'aire urbaine pour la disenfier, créer des emplois à proximité de là où il y a beaucoup d'habitants (Gonesse, Villiers-le-bel, Sarcelles, Aulnay-sous-bois)" répond David Lebon. 

La question AFP : "Votre concurrent, le géant Unibail-Rodamco-Westfield, qui détient un site voisin à Roissy, s’est associé au recours contre Europacity. Pensez-vous qu'il tient le stylo de vos opposants ?"  

"Inévitablement il les influence. Cette capacité entrepreneuriale et visionnaire que nous avons est quelque chose qu'aimerait faire Unibail-Rodamco sauf que nous notre société n'est pas cotée en bourse, c'est une société qui appartient à des associés familiaux qui a une capacité d'entreprenariat. Unibail ne peut pas investir des millions d'euros pendant dix ans à perte pour faire quelque chose comme ça. Donc je comprends que ça les gène que nous puissions le faire et pas eux. 

L'interview s'est conclue sur "Better, faster, stronger" de Daft Punk

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.