L'actuelle secrétaire générale de Bercy, Marie-Anne Barbat-Layani, proposée pour prendre la tête de l'Autorité des marchés financiers

L'énarque de 55 ans pourrait devenir la première femme à occuper ce poste stratégique à la tête du gendarme boursier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marie-Anne Barbat-Layani, proposée pour prendre la tête de l'AMF, à l'Elysée, le 12 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L'Elysée a annoncé jeudi 29 septembre que le président Emmanuel Macron envisageait de nommer l'actuelle secrétaire générale de Bercy, Marie-Anne Barbat-Layani, comme présidente de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Elle succèderait ainsi à Robert Ophèle, dont le mandat s'est terminé fin juillet. L'Assemblée nationale et le Sénat doivent encore se prononcer sur sa nomination, proposée au président de la République par la Première ministre.

Diplômée de l'ENA, Marie-Anne Barbat-Layani serait la première femme à occuper ce poste. Sa nomination renouerait avec la tradition de nommer un énarque à la tête du gendarme boursier français, Robert Ophèle était le premier président de l'AMF à ne pas avoir suivi ce cursus. Agée de 55 ans, elle affiche une carrière qu'elle qualifiait de "très variée" à "dominante secteur public" dans une interview donnée en 2020 à l'association des anciens élèves de l'ENA. Elle a également travaillé pour le secteur bancaire privé.

Au cabinet de François Fillon à Matignon

Directrice générale de 2014 à 2019 de la Fédération bancaire française (FBF), organisme qui défend les intérêts du secteur bancaire, elle avait occupé avant cela le poste de directrice générale adjointe de la Fédération nationale du Crédit Agricole pendant trois ans, où elle s'occupait des affaires financières, bancaires, juridiques, fiscales et européennes.

Avant son poste de secrétaire générale du ministère de l'Économie, débuté en décembre 2019, Marie-Anne Barbat-Layani avait eu une première expérience au gouvernement en tant que directrice adjointe du cabinet de François Fillon, lors de ses deux dernières années passées à Matignon.

Ancienne élève de Sciences Po Paris et de l'ENA – promotion Léon Gambetta (1991-1993) – Mme Barbat-Layani a fait un long passage à la direction du Trésor, de 1993 à 1997 puis de 2002 à 2007 et a travaillé trois ans à l'Inspection générale des Finances à partir de 2012.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fonction publique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.