L'interview éco, France info

Marie-Anne Barbat-Layani (FBF) : "Huit Français sur 10 consultent leur compte bancaire sur internet"

Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice générale de la Fédération bancaire française, invitée mardi de l'interview éco de franceinfo est revenue sur l'opération qu'elle organise : "J'invite un banquier dans ma classe".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice générale de la Fédération bancaire française, mardi 13 mars sur franceinfo.
Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice générale de la Fédération bancaire française, mardi 13 mars sur franceinfo. (RADIO FRANCE)

La Fédération bancaire française (FBF) organise l'opération "J'invite un banquier dans ma classe". Du lundi 12 mars au 16 mars, des banquiers vont voir des élèves de CM1 et CM2 pour apprendre notamment aux enfants à "gérer leur budget". La directrice générale de la FBF Marie-Anne Barbat-Layani, invitée de l'interview éco de franceinfo, est venue en parler mardi.

franceinfo : Qu'apprenez-vous aux élèves ?

Marie-Anne Barbat-Layani : Cela fait trois ans que l'on fait cette opération, dans le cadre de la semaine européenne de l'argent. On leur apprend essentiellement à gérer leur budget. On a élaboré un jeu avec des spécialistes de la pédagogie et avec ce jeu on vérifie que les enfants apprennent à être des bons citoyens en terme de choix et de budget. Qu'ils sachent par exemple que s'ils achètent un jouet, ils n'auront plus d'argent pour acheter un sandwich, que s'il y a une offre spéciale, il faut réfléchir. J'ai remarqué qu'ils étaient très astucieux et habiles. Ils ont une bonne idée de ce qu'est l'argent et de comment il faut se comporter face à l'argent.

Des syndicats d'enseignants vous reprochent de chercher à orienter les programmes scolaires, pour influencer le cerveau des enfants. Est-ce le cas ?

On nous prête beaucoup de choses. Cette opération se fait uniquement avec les enseignants volontaires. On donne un support pour que l'enseignant puisse préparer le jeu avec les élèves, rebondir ensuite sur les notions apprises, sur les éco-gestes également et le financement de la transition énergétique. On est dans des classes de CM1/CM2, on est très loin de ce que sera la relation avec les banques. On est vraiment sur "comment gérer son budget, ne pas piquer ou donner le numéro de carte bancaire de ses parents", par exemple.

Que pèse internet dans la relation avec vos clients aujourd'hui ?

Plus de la moitié des Français communiquent avec leur conseiller bancaire par internet. Huit Français sur dix consultent leurs comptes bancaires sur internet. Il y a une évolution très rapide. C'est une manière de faire évoluer la proximité, ce qui est la marque de fabrique des banques françaises. Il y a un petit peu moins d'agences, mais la proximité passe par différents canaux. Les clients font de plus en plus d'opérations simples par internet, comme les virements. Mais ils attendent encore l'aide d'un conseiller en cas de projet d'épargne ou de crédit.

Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice générale de la Fédération bancaire française, mardi 13 mars sur franceinfo.
Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice générale de la Fédération bancaire française, mardi 13 mars sur franceinfo. (RADIO FRANCE)