VIDEO. Masochisme, jalousie, dépression… Pourquoi les internautes sont-ils si nombreux à stalker ?

L'anglicisme "stalking" se réfère aux personnes qui espionnent quelqu'un sur Internet, notamment un ex-compagnon ou une future conquête. Le psychanalyste Michaël Stora nous explique pourquoi ce phénomène se répand.  

BRUT

Surmonter une rupture amoureuse

Le stalking peut-il combler une absence ? Après une séparation, certains souhaitent rompre tout contact avec la personne partie, d'autres, au contraire, vont vouloir pérenniser le lien qui les unit pour ne pas faire face à ce vide. "Le stalking est une manière d'éviter l'effondrement dépressif qui existe lorsqu'il y a un deuil amoureux", explique le psychanalyste Michaël Stora. 

 Contrôler l'autre

Espionner quelqu'un permet également d'obtenir des informations. Celles-ci peuvent être utiles si l'on veut mettre en place une "complicité artificielle" ou bien si l'on veut surveiller la personne stalkée afin d'avoir une plus grande emprise sur elle. 

Stalker par masochisme 

Ne jamais oublier un ancien conjoint peut s'avérer douloureux. Pourtant, nombreux sont les internautes qui s'infligent cette souffrance par le stalking. "L'autre va nous montrer qu'il va bien (…) alors que nous, nous restons derrière notre écran", rappelle le psychologue. 

Pour se sentir moins seul 

Internet réduit les distances. Pour Michaël Stora, le toucher de l'écran ou de la souris "nous renvoie au corps de l'autre." Le stalking nous rapproche donc de la personne absente et permet de vaincre la solitude. 

L\'anglicisme \"stalking\" se réfère aux personnes qui espionnent quelqu\'un sur Internet, notamment un ex-compagnon ou une future conquête. Le psychanalyste Michaël Stora nous explique pourquoi ce phénomène se répand.  
L'anglicisme "stalking" se réfère aux personnes qui espionnent quelqu'un sur Internet, notamment un ex-compagnon ou une future conquête. Le psychanalyste Michaël Stora nous explique pourquoi ce phénomène se répand.   (BRUT)