VIDEO. Goodyear : 700 salariés attaquent leur direction pour exposition aux produits toxiques

Les ouvriers d'Amiens-Nord accusent la maison mère américaine de les avoir exposés à ces produits durant plusieurs années, alors que les dirigeants étaient au courant des risques encourus.

SOPHIE RODIER et VINCENT PIFFETEAU - FRANCE 2

Les ouvriers français de Goodyear sont en colère. Dans l'usine d'Amiens-Nord (Somme), 700 d'entre eux ont décidé de porter plainte aux Etats-Unis contre le groupe de pneumatiques. Ces ouvriers, qui se sont battus de longs mois contre leur usine, accusent la maison mère de les avoir exposés quotidiennement à des produits toxiques pendant de longues années, en toute connaissance de cause.

 Des années de travail sans protection adaptée

C'est le tribunal d'Akron, dans l'Ohio (Etats-Unis), ville où se trouve le siège de Goodyear, qui va devoir juger l'affaire. "On aurait pu nous dire tout ce qui avait de dangereux ici", confie un ouvrier devant la caméra de France 2. La moyenne d'âge des ouvriers qui ont déposé plainte est de 60 ans, avec au moins trente ans de carrière.

Les ouvriers rencontrés déclarent avoir travaillé des années durant, sans protection adaptée. Ils n'ont pas osé en parler en plusieurs années. France 2 a rencontré certains des plaignants, leur avocate et aussi un médecin du travail qui a alerté sa hiérarchie sur les risques chimiques à plusieurs reprises. Sans réponse.

Des ouvriers d\'Amiens-Nord, le 30 mars 2010, lors d\'une manifestation contre la fermeture de leur usine.
Des ouvriers d'Amiens-Nord, le 30 mars 2010, lors d'une manifestation contre la fermeture de leur usine. (JACQUES DEMARTHON / AFP)