Ricoh : des licenciements malgré les bénéfices du groupe

Le groupe Ricoh qui produit des imprimantes et fax en France s'apprête à supprimer 360 emplois. L'entreprise possède une trentaine de sites dans l'Hexagone. 15% de leurs effectifs vont donc disparaître. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ricoh est une entreprise bénéficiaire qui s'apprête pourtant à supprimer des centaines d'emplois en France. 360 sur 2 300, c'est plus de 15% des effectifs. Un paradoxe que les salariés de cette entreprise de matériel bureautique ont du mal à digérer. La filiale française de la multinationale japonaise, qui fabrique notamment des imprimantes, a enregistré l'an dernier un bénéfice de 6 millions d'euros.

Les syndicats dénoncent des erreurs stratégiques de la direction

La direction justifie, elle, ce plan par la baisse des ventes depuis deux ans : -11% et écrit dans un communiqué que "la transformation numérique dégrade le marché de la copie". Ricoh juge que "pour assurer sa pérennité, Ricoh France se doit de repenser son organisation et son fonctionnement". Les syndicats réunis en comité d'entreprise ce mercredi 25 avril après-midi dénoncent des erreurs stratégiques de la direction. Ce n'est pas le premier plan de restructuration de l'entreprise. En 2013, 250 postes avaient été supprimés. Aujourd'hui les emplois supprimés concerneraient la trentaine de sites en France, surtout les services techniques et administratifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
ricoh
ricoh (FRANCE 2)