Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Florange : la visite sous tension de François Hollande

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

François Hollande s'est rendu à Florange pour prouver que le site et ses salariés n'ont pas été abandonnés par l'État. Pourtant, sur place, l'amertume l'emporte. Reportage de France 2.

En déplacement lundi 24 novembre à Florange et Uckange (Moselle), François Hollande a souligné que l'État avait tenu ses promesses. La première d'entre elles était d'assurer le reclassement des 629 salariés de Florange après la fermeture des hauts fourneaux.

Et l'engagement a effectivement été tenu. Mais pour la CGT, la première promesse du candidat Hollande en 2012 avait été d'empêcher la fermeture. Certains salariés se sont sentis trahis.

"On n'est pas des sauvages"

Devant les locaux d'ArcelorMittal, les syndicalistes espéraient le voir, mais le président a emprunté un passage dérobé. "Pourquoi il n’a pas le courage de passer au moins devant nous avec la voiture. Il avait peur de quoi ? On n'est pas des sauvages", a lancé l'un d'eux. Dans l'usine, des syndicalistes de la CFDT avaient accepté de le rencontrer avec des dirigeants d'ArcelorMittal.

Dans l'après-midi, François Hollande inaugure une usine de haute technologie qui devrait employer 400 personnes d'ici 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.