Cet article date de plus de deux ans.

Ascoval : Bercy est contrarié mais garde espoir

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Ascoval : Bercy est contrarié mais garde espoir
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après le désengagement d'Altifort, qui devait reprendre l'aciérie Ascoval, Bercy est contrarié et l'espoir de trouver un autre repreneur est infime.

Officiellement, trouver un repreneur à l'aciérie Ascoval n'est pas encore impossible pour Bercy. Le groupe Altifort s'est désengagé par manque de fonds, mais le ministère garde visiblement espoir. "Bruno Le Maire reste convaincu que ce site industriel a encore un avenir, mais l'exercice s'annonce délicat", prévient le journaliste David Boéri en duplex depuis Saint-Saulve, dans le Nord.

"Un rebondissement très mal vécu à Bercy"

Le tribunal de grande instance de Strasbourg annulera mercredi 27 février l'actuel dossier de reprise, alors que la recherche d'un repreneur avait démarré il y a maintenant plus d'un an. "Toutes les pistes ont été explorées sans résultat, il est donc difficile de trouver une solution en seulement quelques jours ou quelques semaines, souligne David Boéri. C'est un rebondissement très mal vécu à Bercy car personne ne s'attendait à ce scénario."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.