L'Angle éco, France 2

VIDEO. A Madagascar, la vanille voyage sous escorte militaire

Le prix de la vanille a décuplé ces dernières années. Cette flambée des cours fait le bonheur des exportateurs à Madagascar, mais les oblige à prendre de lourdes mesures de sécurité pour protéger leur précieuse marchandise ainsi que leurs employés… Extrait du magazine "L'Angle éco".

Voir la vidéo

La vanille est l’épice préférée des Français, et son prix atteint aujourd’hui des sommets. En trois ans, il a été multiplié par dix. A Madagascar, où 80% de la vanille mondiale est récoltée, la spéculation fait flamber les cours.

Les hangars des principaux exportateurs se regroupent au nord de l’île, sur la "côte de la vanille". Parmi eux, celui d’un Français de 76 ans, un ancien expert auprès de l’Union européenne reconverti en 2011 dans le business de cette épice si convoitée.

"On lui a coupé un doigt, puis deux doigts et enfin la main..."

Ce matin-là, Michel Manceau inspecte une importante commande qui doit partir aux Etats-Unis. Cinq tonnes de petites gousses qui lui donnent des sueurs froides. "Cela fait à peu près 3 millions de dollars. Vous imaginez le vol, ce que ça peut représenter…" Soit environ 2,5 millions d’euros… et 72 employés à protéger. Suite à des menaces répétées, le patron a dû recruter des gardes armés.

"Un concurrent a été attaqué la nuit, raconte-t-il. On lui a coupé un doigt en lui demandant où était l’argent, puis deux doigts et enfin la main… Alors, il a donné l’argent. C’est assez anxiogène…" Il prend donc toutes les précautions pour assurer le transport de sa précieuse marchandise, escortée par des militaires en armes jusqu’à l’aéroport.

Extrait de "Vanille, le parfum amer de la spéculation", un reportage diffusé dans le magazine "L’Angle éco" diffusé le 11 janvier sur France 2.

L\'ANGLE ECO / FRANCE 2
L'ANGLE ECO / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / L'ANGLE ECO / FRANCE 2)