Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Abdel Alaoui raconte l'histoire de son Kazdal, le sandwich de son enfance

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Une Vache qui rit qui lui redonne le goût de l'enfance, l'odeur de la kefta qui signe l'arrivée sur le continent africain… Pour Brut, Abdel Alaoui nous raconte l'histoire de son Kazdal, ce sandwich qui l'a accompagné tous les étés sur la route de Paris au Maroc.
VIDEO. Abdel Alaoui raconte l'histoire de son Kazdal, le sandwich de son enfance Une Vache qui rit qui lui redonne le goût de l'enfance, l'odeur de la kefta qui signe l'arrivée sur le continent africain… Pour Brut, Abdel Alaoui nous raconte l'histoire de son Kazdal, ce sandwich qui l'a accompagné tous les étés sur la route de Paris au Maroc. (BRUT)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

Une Vache qui rit qui lui redonne le goût de l'enfance, l'odeur de la kefta qui signe l'arrivée sur le continent africain… Pour Brut, Abdel Alaoui nous raconte l'histoire de son Kazdal, ce sandwich qui l'a accompagné tous les étés sur la route de Paris au Maroc.

Plus qu'un simple sandwich, le Kazdal du chef Abdel Alaoui est un voyage dans le temps. "Ma mère, elle le préparait la veille du départ quand on partait de Paris pour aller au Maroc", raconte-t-il. Au cœur de ce sandwich, on trouve un concentré de produits comme la kefta, les oignons, le concombre, la fleur d'oranger… Ce sont pour ces bons produits, tous concentrés au milieu du sandwich, qu'Abdel et ses frères et sœurs se battaient, espérant avoir le meilleur morceau. Autre ingrédient signature dans son Kazdal : la menthe. "Ça me rappelle le petit thé à la menthe tu sais quand tu t'arrêtes à 6 heures du matin et que, soit ton père a roulé toute la nuit et il doit s'arrêter pour prendre son petit café, son petit thé à la menthe, ou sinon dans les stations services où on s'arrêtait", détaille le chef.

Aussi, Abdel Alaoui mise sur un autre ingrédient : la fameuse sauce blanche. Néanmoins, il ne s'agit pas de n'importe quelle sauce : "Ma mère, elle nous préparait toujours des sandwichs avec de la Vache qui rit, un peu de fromage blanc, un peu de cumin, un peu d'huile d'olive." Enfin, il y a l'odeur de la kefta qui signe l'arrivée sur le continent africain que sa famille et lui attendaient tant. Un véritable condensé de souvenirs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.