Le Jardin d’acclimatation de Paris rouvre, après de grands travaux et avec de hautes ambitions

Le Jardin d'acclimatation, propriété de la Ville de Paris, a rouvert ses portes vendredi, après une rénovation et avec l'ambition de rivaliser avec les grands parcs d'attractions. 

Le Jardin d\'acclimatation de Paris avec de nouvelles attractions pour sa réouverture le 1er juin 2018.
Le Jardin d'acclimatation de Paris avec de nouvelles attractions pour sa réouverture le 1er juin 2018. (MAXPPP)

Après neuf mois de travaux, le Jardin d’acclimatation a rouvert ses portes vendredi 1er juin. Il offre à présent 40 attractions sur 18 hectares au bois de Boulogne. Le site, géré via une délégation de service public par le groupe LVMH et son partenaire la Compagnie des Alpes, appartient à la Ville de Paris. Ce lieu modernisé affiche à présent l'ambition de rivaliser avec les grands parcs de loisirs.  

Le Jardin d'acclimatation, version 21e siècle

Avec ses miroirs déformants, sa rivière enchantée et son petit train, le jardin a vu passer des générations d’enfants depuis 1860. Avec la cure de jouvence de ces derniers mois, l'ambiance a changé. Entre Jules Verne et Harry Potter, l’atmosphère est devenue rétro-futuriste, selon le scénographe Thierry Rétif, qui annonce "beaucoup de fumée et beaucoup de vapeur"

C’est un peu les inventeurs fous qui auraient repris d’anciens trains, d’anciennes voitures pour en faire des machines folles, fonctionnant par la force du vent, par la force de toutes ces machineries.Thierry Rétif, scénographeà franceinfo

La moitié des attractions sont nouvelles, dont les "speed-rockets", qui vous collent au siège, destinés principalement aux adolescents, indique Olivier Bobichon, le directeur du site. Il leur promet beaucoup plus de sensations qu'avant. 

On souhaite vraiment toucher des adolescents un peu fougueux, d’autres plus rêveurs, des aventuriers.Olivier Bobichon, directeur du Jardin d'acclimatationà franceinfo

Une fois passée la volière, on retrouve pour les plus petits la pataugeoire, un théâtre de Guignol, une ferme pédagogique, mais sans animaux sauvages. Emmanuel Grégoire, adjoint à la mairie de Paris, explique que la Ville exerce un contrôle régulier. "Il n’y a plus d’ours", explique l'élu. On ne pouvait plus les accueillir dans des conditions convenables." 

De nouvelles ambitions avec la cure de jeunesse

Ce n'est pas un jardin seulement pour les Parisiens, indique Marc-Antoine Jamet, président du Jardin d’acclimatation et secrétaire général de LVMH. "Ça peut être un parc, sur la carte du monde, qui se voit autant qu’à Dubaï ou Hong Kong". Le président du parc espère qu'à New York ou à Pékin, des touristes diront qu'ils ont vu le Louvre ou Beaubourg, et qu'ils se sont "reposés sur les pelouses du parc". À quel prix ? L'entrée simple du Jardin d'acclimatation est passée de 3,50 euros à 5 euros après les travaux, mais Marc-Antoine Jamet estime qu'il y en a "pour toutes les bourses". "Un père pourra décider de ne faire aucun manège, alors que ses enfants les feront tous, à un prix de 29 euros." Un tarif, dit-il, "très compétitif par rapport aux autres parcs" et avec des réductions.

30% des gens rentreront, soit gratuitement, soit dans des conditions très aménagées.Marc-André Jamet, président du Jardin d'acclimatationà franceinfo

Tous les manèges sont accessibles à des personnes à mobilité réduite, précise aussi la direction du parc. L’objectif est de séduire trois millions de visiteurs par an et de se hisser au deuxième rang français des grands sites de loisirs, après Disneyland Paris.

La réouverture du Jardin acclimatation - un reportage de Sophie Auvigne
--'--
--'--