Covid-19 : QR code, ouverture uniquement pour le déjeuner, reprise par territoire... Les pistes des restaurateurs pour une éventuelle réouverture

Les commerçants sont prêts à accepter de nouvelles contraintes à condition d'être encore aidés financièrement proportionnellement à la perte de chiffre d'affaires. Un débat aura lieu vendredi autour du Premier ministre.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans un restaurant parisien avant la mise en place du deuxième confinement national, en octobre 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Les restaurateurs, fermés depuis maintenant quatre mois, à cause des contraintes liées au Covid-19, discutent avec les autorités sur les conditions d'une possible réouverture. Le gouvernement a demandé aux professionnels de faire des propositions. Ces derniers ont donné leur accord sur un certain nombre de dispositifs, rapporte franceinfo mercredi 3 mars.

Parmi les mesures proposées aux patrons de restaurants : le QR code comme système de traçage. Chaque établissement disposerait de son propre code que chaque client devra scanner en cas de réouverture des restaurants. Ensuite l'application TousAntiCovid serait chargée de prendre le relais pour signaler à tous les convives si un cas positif était détecté.

Les restaurateurs demandent de nouvelles aides

S'ils sont d'accord pour le QR Code, les professionnels de la restauration refusent en revanche de faire des contrôles à l'entrée de leur établissement. Ils proposent par ailleurs une réouverture progressive pour le déjeuner seulement ou une reprise par territoire notamment en Bretagne où le virus circule peu. Ces restaurants pourraient être encadrés par le dernier protocole sanitaire mis en place au mois de septembre :  pas plus de six personnes à table mais sans reprendre l'obligation de deux mètres entre chaque table, ce qui reviendrait à ne garder qu'un client sur trois. C'est insuffisant pour les restaurateurs.

Ils sont prêts à accepter ces nouvelles contraintes à condition d'être encore aidés financièrement proportionnellement à la perte de chiffre d'affaires. Tout cela fera l'objet d'un débat qui doit s'engager vendredi soir lors d'une grande réunion autour du Premier ministre. Les professionnels de la restauration espèrent en apprendre davantage à cette occasion, car ils auront besoin d'un délai de préparation avant de rouvrir, entre 15 jours et un mois.

Avant cette rencontre vendredi, tous les ministres concernés ont été réunis mercredi, après avoir reçu les propositions des restaurateurs, c'est le cas notamment des ministres de l'Economie et du Travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.