Affaire Sophie Le Tan : les enquêteurs suspendent les recherches

La police judiciaire de Strasbourg  a ratissé tous les secteurs où Jean-Marc Reiser, le principal suspect, est passé après la disparition de la jeune femme, sans résultat. Un choc pour la famille.

Des affiches de Sophie Le Tan, lors d\'une marche silencieuse à Cernay (Alsace), le 9 mars 2019.
Des affiches de Sophie Le Tan, lors d'une marche silencieuse à Cernay (Alsace), le 9 mars 2019. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

Les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg suspendent leurs recherches sur le terrain pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, selon les informations de France Bleu Alsace, mercredi 15 mai. Jusqu'à maintenant, la police judiciaire recherchait toujours le corps de cette étudiante de 20 ans, disparue depuis le 7 septembre 2018.

>> Disparition de Sophie Le Tan : où en est l'enquête ?

Ces derniers mois, tous les secteurs où est passé Jean-Marc Reiser, le principal suspect, ont été ratissés par les enquêteurs, sans succès d'où l'arrêt des battues. Ils les reprendront en cas d'éléments nouveaux.

"C'est un coup dur, un choc pour la famille"

"C'est une immense consternation", a réagi sur Facebook la famille de Sophie le Tan. "Un coup dur, un choc" pour la famille, selon Laurent, le cousin de Sophie Le Tan, interrogé par France Bleu Alsace. Mais les proches de l'étudiante vont rester mobilisés et vont poursuivre leurs recherches, aidés par de nombreux bénévoles.

L'étudiante avait disparu alors qu'elle se rendait à Schiltigheim (Bas-Rhin) pour visiter un appartement. Le principal suspect, Jean-Marc Reiser, nie toujours être impliqué dans cette disparition depuis son interpellation, le 17 septembre dernier. Il a été mis en examen pour "enlèvement", "séquestration" et "assassinat".