Mort de Maxime Blasco : l'émotion à Varces, son camp d'entraînement

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Mort de Maxime Blasco : l'émotion à Varces, son camp d'entraînement
FRANCE 2
Article rédigé par
Denis Sébastien - France 2
France Télévisions

Maxime Blasco, soldat français tué au Mali et décoré de la Médaille militaire en juin 2021, était issu du septième bataillon des chasseurs alpins de Varces, en Isère, où l'émotion est forte. 

"La ville de Varces compte 8 400 habitants et plus de 3 000 militaires travaillent sur le site, parmi lesquels 1 200 chasseurs alpins", explique le journaliste Denis Sébastien. "Tous ne résident pas sur le territoire de la commune, mais beaucoup sont très impliqués dans la vie locale à travers les associations, c'est ce qui explique la forte sensation ressentie par les habitants à l'annonce du décès du caporal-chef Maxime Blasco."

Père d'un enfant

"Maxime Blasco a fait toute sa carrière ici, dans le septième bataillon des chasseurs alpins, depuis 2012. Ce matin, il n'y a pas eu de prise de parole d'officiers qui, nous dit-on, sont auprès de la famille. Le caporal-chef Blasco était pacsé et père d'un enfant. Un hommage devrait lui être rendu dans les jours qui viennent", conclut le journaliste. Maxime Blaco est le troisième soldat Français tué au Sahel en 2021

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.