Peste porcine : des abattages prévus en Belgique

La Belgique, touchée par l'épidémie de peste porcine africaine, prévoit d'abattre 4 000 porcs dans les prochains jours. Des cas ont été recensés à quelques kilomètres de la frontière française.

France 2

Une corde pour symboliser son désespoir. Un éleveur belge vient d'apprendre que ses 600 porcs en bonne santé seront euthanasiés le week-end prochain par sécurité face à l'apparition de cas de peste porcine africaine dans le secteur. "C'est beaucoup de tristesse parce que je sais qu'on va tuer mes cochons. Mais je pense que le jour où ils seront vraiment tués, ça ne sera pas du tout pareil", témoigne l'éleveur Christophe Dubois, en pleurs. Près de 4 000 bêtes seront tuées parce qu'elles se trouvent dans le périmètre où neuf sangliers ont été retrouvés morts en 10 jours. Mais la mesure est jugée absurde par les éleveurs.

Certains pays ont suspendu leurs importations de porc

"Pourquoi s'attaquer aux cochons qui sont sains plutôt qu'aux sangliers qui sont contaminés ?", se demande Jérôme Gérard, un autre éleveur belge. Dans un périmètre de 63 000 hectares, la randonnée est interdite en dehors des chemins balisés. La chasse est suspendue pour éviter la dispersion des sangliers. Le gouvernement veut endiguer au plus vite l'épidémie pour ne pas semer le doute sur toute la filière, qui emploie 15 000 personnes en Belgique. Près de treize pays ont déjà suspendu leur importation de porcs belges ou de produits transformés.

Le JT
Les autres sujets du JT
La peste porcine africaine a été détectée en Belgique, ce qui suscite l\'inquiétude des éleveurs de porc frontaliers.
La peste porcine africaine a été détectée en Belgique, ce qui suscite l'inquiétude des éleveurs de porc frontaliers. (LO PRESTI / MAXPPP)