Pendant la canicule, les animaux aussi doivent être préservés de la chaleur

Les humains ne sont pas les seuls à souffrir de cette vague de canicule. En Isère, les éleveurs doivent redoubler de vigilance pour prendre soin de leurs bêtes.

FRANCE 2

En Isère, Gérald Badin a investi plus de 4 000 euros pour mettre ses vaches au frais grâce à des brumisateurs. Au-dessus de 20°C, l'animal sort de sa zone de confort thermique et peut présenter des désordres digestifs et du stress. "Des vaches avaient du mal à respirer, abattues (...) j'avais même peur que des bêtes crèvent à cause de ça", confie l'éleveur.

Protéger les poissons

Dans l'Ain, des brigades de pêcheurs bénévoles s'organisent. Ils doivent trouver et sauver les poissons pris au piège dans des rivières asséchées. "Ils accélèrent leurs respirations, ils ont la bouche constamment en train de bailler, donc on va intervenir avant qu'ils ne meurent", explique Nikola Mandic, vice-président de la Fédération de pêche de l'Ain. Truites, ombles, en une matinée, 25 kg sont collectés. Après un petit voyage, ils sont rejetés en aval de la rivière où la température est bien plus confortable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un troupeau de vaches, dans un champs à Tilly-sur-Seulles (Calvados), le 8 juin 2019. 
Un troupeau de vaches, dans un champs à Tilly-sur-Seulles (Calvados), le 8 juin 2019.  (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)