Jachères agricoles : pourquoi l'Europe les impose

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Des jachères sont imposées par l'Union européenne, qui veut les étendre afin de permettre aux sols de se régénérer. Une mesure très largement contestée.
Jachères agricoles : pourquoi l'Europe les impose Des jachères sont imposées par l'Union européenne, qui veut les étendre afin de permettre aux sols de se régénérer. Une mesure très largement contestée. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Gal
France Télévisions
France 2
Des jachères sont imposées par l'Union européenne, qui veut les étendre afin de permettre aux sols de se régénérer. Une mesure très largement contestée.

C'est un repos essentiel pour la biodiversité : la jachère, période pendant laquelle une terre n'a pas le droit d'être cultivée et se régénère. Mais, pour les agriculteurs, c'est surtout un manque à gagner de plusieurs milliers d'euros par ans. "Cette parcelle, qui commence de là-bas, qui longe le blé, et qui atterrit au bois là-bas, représente 8 hectares. Sur 8 hectares, aujourd'hui, quand je plante du blé, je produis 100 000 baguettes", confie un agriculteur.

10 % de terres en jachère d'ici 2030 ?

Les normes européennes imposent aujourd'hui que 4 % des terres soient mises en jachère chaque année. D'ici 2030, ce seuil pourrait passer à 10 %. Une mesure qui fait bondir certains syndicats d'agriculteurs, mais qui n'aurait qu'un impact limité, selon la Confédération paysanne. La jachère est donc au cœur d'un débat entre écologie et économie. De son côté, le ministre de l'Agriculture est favorable à un assouplissement des normes sur ce sujet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.