Haut-Rhin : la dernière ferme auberge ouverte

Dans le Haut-Rhin, les fermes auberges viennent de fermer leurs portes exceptée une : celle du Kohlschlag.

France 3

À 825 mètres d'altitude, le col Amic (Haut-Rhin) est un beau lieu de randonnée. On peut également se restaurer dans une ferme auberge. Par beau temps, elles font le plein, comme au Kohlschlag. On y trouve des produits locaux, naturels, et des repas simples, mais agréables. L'authenticité est en cuisine, là où mijotent les pot-au-feu. La viande, de la Vosgienne, provient de l'élevage de la famille Gewiss, qui en fait aussi de la charcuterie. "Il s'agit de viande vosgienne séchée et fumée", explique Eloi Gewiss, fermier-aubergiste du Kohlschlag. Ils fabriquent aussi du fromage : munster, fromage de chèvre...

Un bon bilan pour la saison

"On propose entre 3 et 4 sortes de fromage issus de nos Vosgiennes et de nos chèvres. On est avant tout fromager et l'auberge vient après", souligne Eloi Gewiss. Toute la famille s'y investit : sa femme Véronique et ses enfants Lise et Marc. Alors que la saison s'achève, le bilan est déjà bon. Malgré la chute des températures, l'affluence est encore là. Tout l'hiver, l'activité de la ferme va se poursuivre au ralenti. Un moment privilégié où les propriétaires vont pouvoir profiter un peu plus de leur belle vallée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le Haut-Rhin, les fermes auberges viennent de fermer leurs portes exceptée une : celle du Kohlschlag.
Dans le Haut-Rhin, les fermes auberges viennent de fermer leurs portes exceptée une : celle du Kohlschlag. (France 3)