Cet article date de plus de quatre ans.

Gastronomie : la saveur des poireaux bleus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Gastronomie : la saveur des poireaux bleus
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le poireau bleu est un légume rare cultivé à Solaize (Rhône), près de Lyon. La récolte se termine en ce moment.

Il aime à dire qu'il n'est pas né dans un chou, mais dans les poireaux, les poireaux bleus de Solaize (Rhône), ici, au sud de Lyon. Frédéric Duchamp, ça ne s'invente pas, est maraîcher depuis 35 ans, comme son père et son grand-père avant lui. L'histoire du bleu de Solaize remonterait au XVIIIe siècle. À l'époque, deux agriculteurs croisent un poireau du midi pour son goût et un poireau de Savoie pour sa résistance. Le bleu, lui, viendrait en fait des feuilles, qui se chargent en oxygène pour lutter contre le froid ."Ils peuvent tenir jusqu'à -15°C, -20°C sans problème", explique-t-il.

Pas d'appellation d'origine protégée ou contrôlée

Très apprécié des jardiniers, mais un temps délaissé en raison de son fût blanc, plus petit. Frédéric Duchamp l'a amélioré et revendique son parfum intense qui embaumait tout le village dans son enfance. "Les exploitants agricoles avaient tous des vaches laitières chez eux, ils donnaient les queues de poireaux à leurs vaches, et le lait ressentait un peu le parfum du poireau", se souvient Frédéric. Mais pas d'appellation d'origine protégée ou contrôlée pour l'Allium porrum de Solaize. Ne restent ici qu'une demi-douzaine de producteurs, dont la famille Duchamp, qui récupère chaque année les précieuses graines.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.