Foie gras : coup de chaud sur les prix

La production de foie gras français sera-t-elle suffisante pour les fêtes de fin d'année? La grippe aviaire a profondément impacté les éleveurs français : résultat, une baisse en un an de près de 30% de la production.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ce jeune éleveur des Landes produit d'habitude 70 000 canards à foie gras. En 2017, seulement 35 000. Une production réduite de moitié pour la deuxième année consécutive, car à deux reprises, Thomas Lafargue a dû abattre ses palmipèdes, fermer son élevage à cause du risque de grippe aviaire. En 2016 et 2017, tous les élevages du sud-ouest ont dû abattre leurs canards pour stopper le virus.

86% des Français consomment du foie gras pendant les fêtes

Pour éviter à l'avenir ces mesures extrêmes, les élevages investissent dans la biosécurité. Désormais, chez Thomas Lafargue, en cas d'alerte, tous les canards doivent être confinés à l'abri. "On a investi dans de l'alimentation à l'intérieur, on appelle ça des chaines d'alimentation. Ça évite d'avoir un contact avec les oiseaux sauvages, peut-être porteurs du virus", explique l'éleveur. S'il y aura bien du foie gras à Noel, dans les boutiques, les consommateurs risquent d'avoir moins le choix entre les variétés de ce produit de fête. Quant au prix, 4 euros de plus que l'an dernier pour ce bocal de 180 grammes. Selon l'interprofession du foie gras, 86% des Français consomment du foie gras pendant la période des fêtes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des canards dans un élevage de Castelnau-d\'Auzan (Gers), le 17 janvier 2017.
Des canards dans un élevage de Castelnau-d'Auzan (Gers), le 17 janvier 2017. (ERIC CABANIS / AFP)