Agriculture : des moissons sous haute tension en raison de la sécheresse

Publié
Agriculture : des moissons sous haute tension en raison de la sécheresse
France 3
Article rédigé par
F. Nicotra, France 3 Régions, L. Latour - France 3
France Télévisions

Les moissons de 2022 ont débuté en avance, en raison de la sécheresse. Un autre problème se pose pour les agriculteurs : les risques d'incendies. Avec de nombreux départs de feux, les agriculteurs sont appelés à la plus grande vigilance.

Les moissons sont surveillées de très près, samedi 25 juin. Jean-Bernard Prunet, agriculteur dans le Tarn, craint l'incendie. "On a quinze jours d'avance, à peu près, et en plus il fait très sec. Donc on risque d'avoir des départs de feu à tout moment", confie-t-il. À quelques kilomètres de là, un feu de récoltes n'a pas pu être évité. Malgré les efforts des pompiers, 74 hectares de blé sont partis en fumée. 

Chaleur et sécheresse en cause

La chaleur et la sécheresse sont la cause de ces phénomènes. Les céréales n'ayant pas suffisamment poussé, il faut moissonner au ras du sol. "Le sol est couvert de silex. Ces silex passent sous la lame, (…) et ça peut provoquer au frottement une étincelle, et le début d'un incendie", explique Jean Rey, chauffeur de moissonneuse-batteuse. L'incendie peut également provenir directement de la machine, qui chauffe jusqu'à 120 degrés. Dans le Doubs, Etienne Vichot, agriculteur, doit nettoyer en permanence les poussières de la récolte et signale des "problèmes de surchauffe" des machines. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.