Territoires zéro chômeur : un dispositif trop cher ?

Selon deux rapports, les résultats de l'expérimentation des "Territoires zéro chômeur" ne seraient pas si brillants et le dispositif serait trop coûteux. Des critiques que réfutent les acteurs de terrain.

FRANCE 2

Ludovic Guillebault est resté deux ans et demi au chômage. Il travaille maintenant dans un atelier de recyclage créé par une association. Au lieu de toucher le RSA ou le chômage, il gagne un Smic financé en majeure partie par l'État. C'est le principe du dispositif "Territoires zéro chômeur". Ces territoires expérimentaux de lutte contre le chômage longue durée ne sont que dix en France. Si les résultats semblent probants sur le terrain, deux rapports soulignent des points à améliorer. "Le nombre de bénéficiaires par rapport au nombre de personnes éligibles recensées (...) reste encore limité" ou "les recettes et économies sont moindres qu'escomptées", peut-on lire dans le document.

"Les salariés ont un pouvoir d'achat"

Pour le maire de Mauléon (Deux-Sèvres), le dispositif est bien rentable. "Les salariés ont un pouvoir d'achat (...) ils ont aujourd'hui un SMIC et ils vont consommer localement", explique -t-il. La ministre du Travail Muriel Pénicaud a reçu les rapports lundi 25 novembre et promet des ajustements sans remettre en cause l'utilité du dispositif. Des améliorations seront annoncées en janvier 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo d\'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord).
Le logo d'une agence Pôle emploi, le 28 décembre 2017, à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)