Cet article date de plus de six ans.

Le nombre de chômeurs continue d'augmenter en mars (+0,4%)

Selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail, il y a eu 15 400 demandeurs d’emploi suplémentaires inscrits à Pôle emploi en catégorie A par rapport à la fin février.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Selon les chiffres du ministère du Travail, publiés le 27 avril 2015, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, soit sans aucune activité, a augmenté de 0,4% en mars. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'embellie de janvier aura été de courte durée. Après des chiffres déjà mauvais au mois de février, le chômage a poursuivi sa hausse en mars. Selon les données du ministère du Travail, publiées lundi 27 avril, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, sans aucune activité, a augmenté de 0,4%, soit 15 400 personnes supplémentaires par rapport au mois précédent.

"Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 3 509 800 en France métropolitaine à la fin mars 2015. Ce nombre augmente par rapport à la fin février 2015 (+0,4 %, soit +15 400). Sur un an, il croît de 4,9 %", détaille le ministère. En franchissant la barre symbolique des 3 500 000 demandeurs d'emploi, la France établit au mois de mars un nouveau record historique.

La hausse du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A du mois de mars est nette mais moindre que celle observée les mois précédents, notamment en 2014.

Le gouvernement estime que sans croissance, ses actions seront vaines. Comme de nombreux économistes, Manuel Valls concède volontiers que le chômage ne baissera pas tant que la croissance ne montera pas "autour de 1,5%". Un seuil que le Premier ministre compte bien atteindre dès 2015. Le ministre du Travail, François Rebsamen, lui, préfère temporiser. Il voit venir "une stabilisation et, à la fin de l'année, un début de régression" du nombre d'inscrits à Pôle emploi.

Quelque 5,3 millions de demandeurs d'emploi toutes catégories confondues

En ajoutant les catégories B et C (les personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi est en hausse de 0,5%, soit 28 000 personnes supplémentaires, et l'on atteint un total de 5 290 500 en métropole. Et si l'on inclut les départements d'outre-mer, le chiffre grimpe à 5 590 600.

Les jeunes particulièrement touchés

Le ministre du Travail indique que les jeunes sont les premières victimes de la hausse du chômage. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A de moins de 25 ans augmente de 1% en mars (+1,5% sur un an). C'est bien plus que pour les autres catégories d'âge. Le nombre de chômeurs âgés de 25 à 49 ans augmente,lui, de 0,3% (+4,4% sur un an) tandis que celui des 50 ans ou plus s’accroît de 0,4% (+8,6% sur un an).

Toujours davantage de chômeurs de longue durée

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, continue d'augmenter, de 1,1% en mars et 10,1% sur un an. Leur part dans le nombre total de demandeurs d'emploi inscrits est de 43,6% (+0,2 point en un mois, +1,3 point sur un an). L'ancienneté moyenne des inscriptions est, en revanche, en repli de six jours par rapport à février, à 539 jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.