Hollande dit n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas d'ici 2017

Le chef de l'Etat a évoqué pour la première fois clairement son éventuelle candidature à la prochaine présidentielle, en marge de son déplacement chez Michelin.

François Hollande, le 18 avril 2014, en visite dans une usine Michelin, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
François Hollande, le 18 avril 2014, en visite dans une usine Michelin, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

François Hollande a évoqué vendredi 18 avril, pour la première fois, une éventuelle candidature à la prochaine présidentielle. "Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu." Cette phrase, le chef de l'Etat l'a prononcée lors d'un déjeuner avec une vingtaine de salariés, de dirigeants et de syndicalistes de Michelin, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). 

Le président a également rappelé que l'emploi était sa "priorité" et tout particulièrement l'emploi des jeunes. "On va y mettre toute notre énergie parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu", a-t-il ajouté.

Un sondage OpinionWay pour Le Figaro et LCI publié mardi, révélait que le socialiste ne serait pas qualifié pour le second tour de la prochaine élection présidentielle, si le premier tour avait lieu le dimanche suivant. D'autre part, cette étude indiquait que 83% des personnes interrogées se déclaraient mécontentes de son action, soit 9 points de plus qu'il y a un an. La lutte contre le chômage apparaît comme le domaine qui suscite le plus de mécontents (88%).