Éducation : les démissions d'enseignants augmentent

Publié
Éducation : les démissions d'enseignants augmentent
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

De plus en plus d'enseignants français décident de démissionner. Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 23 novembre, le journaliste de France Télévisions Gaël Giordana fait le point sur un phénomène qui inquiète.

En France, de nombreux enseignants ont démissionné. Mardi 23 novembre, sur le plateau du 23 heures de Franceinfo, le journaliste de France Télévisions Gaël Giordana rapporte que selon les chiffres de l'Éducation nationale, "il y a actuellement près de 869 300 enseignants en France, 726 800 exercent dans le public. Mais on remarque une hausse des démissions depuis environ dix ans. En 2008, il y a eu seulement 364 profs démissionnaires, mais à partir de 2015, on voit vraiment une augmentation des démissions. Aujourd'hui, il y en a quatre fois plus qu'il y a dix ans."

Des conditions de travail compliquées

1 648 enseignants ont posé leurs démissions en 2020-2021. Ils peuvent demander "des ruptures conventionnelles depuis l'année dernière. Il y en a eu 296 accordées par le ministère mais il y avait quatre fois plus de demandes", indique le journaliste. De plus, il existe actuellement "plus de 700 postes vacants dans l'Éducation nationale mais il y a d'énormes disparités entre les matières. Certaines sont carrément boudées. Par exemple les mathématiques : 9% des contrats n'ont pas été pourvus l'année dernière par manque de candidats aux concours", rappelle Gaël Giordana. Cela s'explique notamment par le faible niveau de salaires en début de carrière (2 400 euros bruts par mois contre 2 900 euros en Espagne ou 4 900 en Allemagne) mais aussi les conditions de travail difficiles ou une évolution de carrière jugée "trop technocratique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.