Cet article date de plus d'un an.

Chômage : la durée d’indemnisation modulée en fonction de la conjoncture

Publié
Chômage : la durée d’indemnisation modulée en fonction de la conjoncture
Chômage : la durée d’indemnisation modulée en fonction de la conjoncture Chômage : la durée d’indemnisation modulée en fonction de la conjoncture
Article rédigé par France 3 - M. Damoy
France Télévisions
France 3
En France, la réforme de l’assurance-chômage ravive les tensions. À la veille du réveillon, le gouvernement a présenté de nouvelles règles d’indemnisation aux partenaires sociaux. Explications avec la journaliste Maeva Damoy, sur le plateau du 19/20, lundi 26 décembre.

Pour les syndicats, la présentation des nouvelles règles d’indemnisation est une mauvaise surprise. "Un très mauvais cadeau de Noël, disent certains. Désormais, la durée d’indemnisation sera beaucoup plus courte pour les demandeurs d’emploi, quand le taux de chômage sera plus bas", indique la journaliste Maeva Damoy, présente sur le plateau du 19/20, lundi 26 décembre. Les durées d'indemnisation seront ainsi réduites, dès le 1er février, de 40% "lorsque le taux de chômage passera sous la barre des 6% de population active", précise la journaliste. 

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron 

Une décision inattendue, car "au départ, le gouvernement tablait sur une baisse de 25% maximum. Désormais, un demandeur d’emploi de 35 ans, initialement couvert sur une durée maximale de 24 mois, ne percevra des allocations que pendant 14 mois". C’était bien le principe de la promesse de campagne d’Emmanuel Macron : moduler la durée d’indemnisation en fonction de la conjoncture. "La durée est réduite de 25%, si le taux de chômage est entre 6 et 9%. Et si le taux de chômage dépasse 9%, pas de changement", précise Maeva Damoy. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.