Cet article date de plus de neuf ans.

Travailler à l'étranger : réfléchir avant d'agir

Partir travailler à l'étranger est une ambition louable mais qui nécessite beaucoup de réflexion. Voici quelques conseils pratiques pour faciliter votre expatriation professionnelle.
Article rédigé par Francetv Emploi
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min

S'expatrier pour une recherche d'emploi, pourquoi pas ? S'il est vrai que de nombreux jeunes diplômés ont tenté la recherche d'emploi à l'international pour échapper au chômage qui parasite certaines filières en France, l'expatriation nécessite tout de même une longue réflexion. Changer de pays, c'est aussi changer de vie, et cela ne s'improvise pas en quelques heures.

Travailler à l'étranger, une décision qui mérite réflexion

Du point de vue de la recherche d'emploi en elle-même, travailler à l'étranger peut s'avérer nettement plus compliqué que ce que l'on avait prévu. En effet, certains pays possèdent des conventions spécifiques qui limitent la recherche d'emploi des étrangers sur place. Prenons le cas des États-Unis, où il vous faudra obtenir la célèbre « carte verte » avant d'y exercer un emploi. Le plus simple pour travailler à l'étranger dans ces pays est de commencer votre recherche d'emploi depuis la France avant d'anticiper tout départ. Contacter des entreprises, étudier des offres d'emplois, se renseigner auprès des recruteurs potentiels sont autant d'actions à effectuer pour se faire une idée du marché de l'emploi local et anticiper les difficultés potentielles.

Si votre envie de partir travailler à l'étranger répond à une proposition qui vous a été faite, ou que vous êtes salarié d'une entreprise française qui vous propose de partir travailler à l'étranger, la situation est différente. Pour autant, renseignez-vous bien, malgré tout, sur les conditions de travail locales et sur les conditions de résidence des ressortissants étrangers.

Enfin, d'une manière générale, même si ce ne sont pas les pays qui font le plus rêver, sachez que partir travailler à l'étranger dans un pays de l'Union européenne est nettement plus simple que partout ailleurs dans le monde, étant donné la politique d'ouverture des frontières et la proximité culturelle entre les différents membres.

Travailler à l'étranger : quelques pistes de réflexion à explorer avant de partir

Tout d'abord, il vous faudra déterminer, avant de partir, le pays dans lequel vous souhaitez travailler. Certains pays sont reconnus universellement pour leur accueil des étudiants et travailleurs étrangers, d'autres ont un marché de l'emploi nettement plus fermé qu'il s'agit de bien connaître. Notre top des meilleurs et des pires pays pour l'expatriation vous y aidera. Pour recueillir des informations sur les différents pays et connaître les formalités pour travailler à l'étranger, renseignez-vous auprès des ambassades.

Une fois que vous aurez choisi votre futur pays d'adoption, sachez que le départ ne se fera pas en quelques jours. Il s'agit d'abord de prévoir un déménagement international, de vérifier les capacités d'accueil sur place, de vous renseigner sur le marché de l'immobilier, sur les écoles disponibles pour vos enfants etc. S'expatrier en famille peut être une étape difficile à négocier, voilà pourquoi il faut anticiper toutes les questions qui pourraient se poser sur place.

Aussi, travailler à l'étranger implique une bonne connaissance du marché de l'emploi à l'international. Parmi les pistes de réflexion, interrogez-vous sur les organismes de recherche d'emploi et sur le salaire à demander, de manière à ce qu'il soit adapté au coût de la vie sur place. Certains pays, comme l'Angleterre, et notamment la ville de Londres, ont des prix de l'immobilier très élevés : assurez-vous de demander un salaire suffisant pour subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.