DIRECT. "Le système réduira l'écart entre les pensions des hommes et des femmes", assure le haut-commissaire à la réforme des retraites

Ses propositions, présentées jeudi, serviront de base au projet de loi qui sera présenté dans les mois qui viennent, pour une application au 1er janvier 2025. 

Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye remet son rapport au Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, à Paris, le 18 juillet 2019.
Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye remet son rapport au Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, à Paris, le 18 juillet 2019. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après un an et demi de consultations, place aux annonces. Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, dévoile jeudi 18 juillet ses préconisations censées servir de base au projet de loi du gouvernement. "C'est un système plus juste", a-t-il assuré en présentant son rapport lors d'une conférence de presse. "Une nouvelle phase d’écoute et de concertation va s’engager sur cette base, pour parvenir à un système plus juste et plus lisible pour tous", a appuyé le Premier ministre, Edouard Philippe, dans un tweet, demandant que ces discussions s'engagent dès la semaine prochaine. 

Un "âge d'équilibre" à 64 ans. Le rapport Delevoye préconise un "âge d'équilibre" à 64 ans avec une décote en cas de départ avant, et un minimum de retraite augmenté à 85% du Smic. Il préconise que "l'âge du taux plein" permettant une retraite complète "soit le même pour tous, contrairement à aujourd'hui où il est compris entre 62 et 67 ans en fonction de la durée travaillée".

D'autres propositions sont soumises. Le rapport propose notamment un dispositif de réversion garantissant au survivant 70% de la retraite du couple et une majoration de 5% des pensions dès le premier enfant.

Rencontre avec les syndicats et le patronat. En présence de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, Jean-Paul Delevoye a reçu ce matin les syndicats et le patronat, consultés depuis plus d'un an sur le futur système. FO et la CGT prévoient déjà de se mobiliser le 21 septembre contre une réforme qui pénalisera, selon eux, les plus précaires. La CFDT, au contraire, estime que le rapport Delevoye "nous prouve que la mise en place d'un système universel est possible".

Certaines spécificités maintenues. Parmi les fonctionnaires de "catégorie active", les métiers "régaliens" (policiers, douaniers, pompiers, surveillants pénitentiaires) pourraient rester autorisés à partir en retraite à 57, voire 52 ans. Les aides-soignantes, elles, devraient rejoindre les règles du privé, avec un accès au "compte pénibilité" pour partir au mieux à 60 ans.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RETRAITES

23h43 : Alors que le fonctionnement du système de retraite est sur le point de subir un profond remaniement en France, quelle est la situation à l'étranger ? Nos confrères de France 3 se sont intéressés ce soir au cas de la Suède, qui a réformé son système de retraite il y a 21 ans.

21h55 : Le haut-commissaire à la réforme des retraites a rendu son rapport au gouvernement ce matin. Taux plein à 64 ans, système à points... Jean-Paul Delevoye était l'invité du 20 Heures de France 2 pour expliquer ses propositions.

20h18 : "Le système universel concerne tous les régimes. A partir de ce moment-là, la référence de l'âge à taux plein est de 64 ans pour tout le monde. Il faudra que nous travaillions avec les partenaires sociaux pour trouver des compensations et des accompagnements."

Jean-Paul Delevoye évoque le sort des métiers pénibles.

20h13 : "Si tout le monde part à 62 ans, le système est déséquilibré. Il faut donc inciter les Français à partir à la retraite à 64 ans."




Jean-Paul Delevoye réagit sur France 2 à son rapport sur la réforme des retraites.

20h01 : Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, est l'invité du journal de 20 heures de France 2. Vous pouvez suivre son interview en direct et en vidéo ici même.

19h58 : Vingt heures, faisons le point sur l'actualité :

• Taux plein à 64 ans, système à points... Voici ce qu'il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites.

• Trois hommes ont été condamnés à mort pour l'assassinat de deux jeunes femmes scandinaves en décembre dernier.

Simon Yates a remporté la 12e étape du Tour de France à Bagnères-de-Bigorre, devant Gregor Mühlberger et Pello Bilbao. Julian Alaphilippe reste en jaune.

La France va vivre la semaine prochaine un nouvel épisode de canicule de plusieurs jours, qui va aggraver la sécheresse qui s'installe sur le pays, a mis en garde Météo France.

18h01 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

• Taux plein à 64 ans, système à points... Voici ce qu'il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites.

• Trois hommes ont été condamnés à mort pour l'assassinat de deux jeunes femmes scandinaves en décembre dernier.

Simon Yates a remporté la 12e étape du Tour de France à Bagnères-de-Bigorre, devant Gregor Mühlberger et Pello Bilbao. Julian Alaphilippe reste en jaune.

La France va vivre la semaine prochaine un nouvel épisode de canicule de plusieurs jours, qui va aggraver la sécheresse qui s'installe sur le pays, a mis en garde Météo France.

17h24 : Les femmes ont plus souvent des carrières incomplètes, ce qui les pénalise au moment de la retraite. En présentant son rapport, Jean-Paul Delevoye a assuré que ses préconisations vont permettre de gommer certains écarts. Décryptage.

14h33 : Voici les contenus qui retiennent le plus votre attention sur le site en ce début d'après-midi :

Ce résumé du rapport de Jean-Paul Delevoye sur la réforme des retraites.

Notre direct sur la 12e étape, lors de laquelle les coureurs vont attaquer les Pyrénées.

Notre direct consacré aux annonces sur le projet de réforme des retraites.

15h03 : "C’est une manière hypocrite de rallonger la durée de travail (...) Je crains fort que ce type de décision réduise l’espérance de vie. Plus vous travaillez longtemps, plus vous avez un état de fatigue."

Sur franceinfo, le député LFI critique les pistes du rapport Delevoye, notamment "l'âge d'équilibre" fixé à 64 ans.

14h21 : @anonyme : Dès la semaine prochaine, "une phase d'écoute" – selon les mots du Premier ministre – avec les syndicats va être organisée, pour connaître leurs réactions à ce rapport. Pour le reste, rien n'est acté. Le haut-commissiare aux retraites, Jean-Paul Delevoye, a plaidé tout à l'heure pour un "calendrier court", avec un projet de loi d'ici la fin de l'année, examinée au Parlement début 2020.

14h21 : Bonjour. Quelles sont les prochaines étapes après la remise du rapport sur les retraites ?

14h12 : Vous êtes nombreux à me poser des questions très précises sur votre situation personnelle après la publication du rapport Delevoye. Je n'ai malheureusement pas toutes les réponses, puisqu'il s'agit d'un projet de réforme, qui doit être encore modifié, affiné et détaillé. Vous trouverez dans cet article l'ensemble des éléments que nous avons pour le moment.

14h18 : Voici un long extrait de la conférence de presse de Jean-Paul Delevoye, où il a détaillé le contenu de son rapport sur la réforme des retraites.




(FRANCEINFO)

14h15 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

• Taux plein à 64 ans, système à points... Ce qu'il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites.

• Les Pyrénées, c'est parti ! Les coureurs s'attaquent aujourd'hui à deux cols de première catégorie pour la première des quatre journées dans ce massif. Regardez la course en direct.

La France va vivre la semaine prochaine un nouvel épisode de canicule de plusieurs jours, qui va aggraver la sécheresse qui s'installe sur le pays, a mis en garde Météo France.

• Au moins 24 personnes sont mortes dans l'incendie d'un studio d'animation à Kyoto. La police soupçonne un acte criminel.

14h14 : "Le report de l'âge de la retraite, il est évident et le fait de contourner un sujet aussi important est soit une dose de manque de courage, soit de l'hypocrisie (...) Cet âge pivot, c'est quand même un leurre."

Sur franceinfo, Eric Woerth réagit au rapport Delevoye.

13h11 : @né en 63 : Vous devriez faire partie des premiers concernés par cette réforme. Dans son rapport, Jean-Paul Delevoye envisage une possible entrée en vigueur de ce nouveau système en 2025.

13h11 : Que va-t-il se passer pour ceux qui sont nés en 1963 ?

13h01 : Si vous n'avez pas tout compris aux déclarations de Jean-Paul Delevoye, nous vous résumons dans cet article les principales mesures préconisées par son rapport.

12h58 : "Le système réduira l'écart entre les pensions des hommes et des femmes."

13h28 : "Nous nous sommes rendu compte que les droits familiaux actuels profitaient aux hommes, nous voulons rééquilibrer cela."

12h49 : "C'est une solution qui nous parait socialement juste, budgétairement solide."

13h26 : "Nous avions deux possibilités : soit garder la durée individuelle de cotisation, soit proposer un âge à taux plein collectif (...) On a voulu éviter une solution plutôt de droite, un peu comptable mais inégale socialement, et la solution plutôt de gauche, d'allonger la durée de cotisation, pour arriver à un âge d'équilibre à taux plein collectif à 64 ans."

12h46 : "Nous gardons un âge plancher à 62 ans, mais si tout le monde part à 62 ans, le régime est déséquilibré."

12h44 : "Ce système garantira un haut niveau de protection sociale."

13h26 : Pendant la conférence de presse, le Premier ministre a mis en ligne une photo de la remise du rapport.

13h25 : "Il n'y aura plus de trimestre inutile. Aucun point ne sera perdu".

13h25 : "Chaque point est visible, monétisable, lisible et augmentera la pension."

13h26 : "Les points s'accumuleront tout au long de la carrière, sur un seul compte, et seront transformés en retraite."

13h24 : "C'est un système plus juste. Un euro cotisé vaudra les mêmes droits. Chaque jour travaillé donnera des points."

13h23 : "C'est une première étape. J'ai remis le rapport au Premier ministre. Celui-ci a confirmé le fait que, dès la semaine prochaine, nous puissions engager une réflexion bilatérale avec l'ensemble des partenaires sociaux."

12h36 : Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, commence sa conférence de presse.

13h23 : Voici le best-of des contenus mis en ligne sur notre site ce matin :

Ce résumé des pistes gouvernementales pour la réforme des retraites.

Cet article de Pierre Godon sur la guerre des chaussettes dans le peloton.

Cette vidéo de Camille Caldini sur les déchets abandonnés par l'homme sur la Lune.

13h18 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

Taux plein à 64 ans, système à points... Voici ce qu'il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites dévoilé ce matin.

Au moins 24 personnes sont mortes dans l'incendie d'un studio d'animation à Kyoto. La police soupçonne un acte criminel.

Profitez bien des jours qui viennent : la France va vivre la semaine prochaine un nouvel épisode de canicule de plusieurs jours, qui va aggraver la sécheresse qui s'installe sur le pays, a mis en garde Météo France.

Au cœur d'une polémique au sujet de son train de vie depuis une semaine, François de Rugy a cédé le portefeuille de la Transition écologique à Elisabeth Borne. Voici six choses à savoir sur cette ingénieure et haute fonctionnaire, notamment passée par le cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Environnement avant de présider la RATP et de devenir ministre des Transports.

11h55 : Le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye a rendu son rapport sur le nouveau système de retraites. Celui-ci pourrait entrer en vigueur en 2025. Taux plein à 64 ans, système à points... Voici ce qu'il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites.




(DOMINIQUE FAGET / AFP)

13h12 : "On a la présentation d'un rapport qui nous prouve que la mise en place d'un système universel est possible."

Laurent Berger souligne "les avancées" contenues dans ce rapport : "C'est un système plus redistributif." Il annonce cependant que plusieurs points restent à améliorer, notamment sur la pénibilité.

13h11 : "Ce système, c'est beaucoup d'enfumage avec des mots pompeux qui ne règlent en rien les problèmes."

Philippe Martinez s'attaque avec virulence à la réforme des retraites proposée par le rapport de Jean-Paul Delevoye. "Pendant dix-huit mois, nous avons fait des propositions concrètes, aucune n'a été retenue (...) le message que l'on veut faire passer aux travailleurs, c'est qu'il faut se mobiliser", déclare le secrétaire général de la CGT, qui annonce une semaine d'actions le 20 ou 27 septembre.

11h09 : "Nous voulons ramener nos interlocuteurs à la raison."

Le secrétaire général de Force ouvrière annonce une journée de mobilisation contre la réforme des retraites pour le samedi 21 septembre.

11h03 : Tout à fait d'accord avec vous. Les mêmes droits et les mêmes obligations pour tous. Pensons à nos enfants et petits enfants. Nous sommes la génération qui peut actuellement profiter d'un nombre d'années conséquent de retraite.

11h03 : Enfin peut être une vraie égalité pour tous !

11h03 : Certes... Où je me révolte, c'est lorsque, dans notre société qui ne porte d'intérêt qu'au jeunisme ambiant, où à 55/60 ans, vous êtes considéré(e) comme bon pour la casse..., on puisse demander, dans un proche avenir, aux "vieux" de travailler jusqu'à 64 ans !

11h03 : Pour les cadres et patrons la durée du vie est plus longue peut-être... mais pour les ouvriers et les employés c’est simplement un mensonge. J’ai voté LREM depuis le début mais la réforme des retraites sera pour mes prochains votes importante ; j’ai 55 ans et déjà je vois les effets du temps et j’imagine qu’à 64 ans j’aurais du mal à supporter la fatigue, le stress du monde du travail...alors je partirai à 62 ans même avec une retraite plus faible. Entre temps vous aurez perdu ma voix...

11h02 : Bonjour Le même âge pour tous sans prendre en compte la pénibilité ? Il y a des métiers dont les travailleurs ont une espérance de vie très diminuée : exemple les égoutiers. Donc pour eux statistiquement ils profiteront d une retraite moins longue. Quelle équité !

11h02 : Vous êtes très nombreux à réagir dans les commentaires aux propositions du rapport Delevoye et vous vous affrontez sur l'idée d'un âge d'équilibre à 64 ans assorti d'un système de décote/surcote.

12h57 : Enfin, Jean-Paul Delevoye propose de majorer les droits à la retraite de 5% par enfant et ce dès le premier enfant, contre 10% actuellement pour les parents de trois enfants et plus. Cette majoration des points acquis pourra être partagée entre les deux parents, alors que la majoration actuelle est accordée aux deux parents. A défaut, elle sera attribuée à la mère, les femmes devant être "les principales bénéficiaires des mesures de solidarité liées aux droits familiaux", selon le rapport.

12h32 : Le haut-commissaire à la réforme des retraites suggère également que les pensions de réversion versées aux veuves et veufs dans le futur "système universel" garantissent 70% du total des retraites perçues par le couple. Ce "dispositif unique" pour tous remplacerait "les treize règles différentes existant actuellement".

10h49 : Jean-Paul Delevoye propose aussi de garantir dans le futur "système universel" un minimum de retraite égal à 85% du Smic net, contre 81% pour les salariés et 75% pour les agriculteurs actuellement. Ce nouveau minimum "bénéficiera notamment aux exploitants agricoles, aux artisans, aux commerçants et aux personnes, souvent des femmes, qui ont durablement travaillé à temps partiel", précise le rapport remis à Edouard Philippe.




(DOMINIQUE FAGET / AFP)

10h46 : Il a déjà travaillé à l'usine ou un autre travail physique Monsieur Delevoye ? Ils ont qu'à trouver une solution durable et pérenne pour éradiquer le chômage et il y aura moins de problèmes pour les retraites !

10h46 : Pas le courage d’annoncer que la retraite à taux plein sera désormais à 64 ans. Politique de lâche.