Réforme des retraites : deux motions de censure déposées à l'Assemblée nationale

L'utilisation du 49.3 par le gouvernement dans le cadre de la réforme des retraites fait des remous, entre manifestations et dépôt de motion de censure.

France 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), Toulouse (Haute-Garonne), Blois (Loir-et-Cher) ou encore Calais (Pas-de-Calais), de nombreuses manifestations se sont tenues le 3 mars 2020 en opposition à l'usage du 49.3 dans le projet de réforme des retraites. Une manifestation est aussi prévue à Paris, censée coïncider avec le débat à l'Assemblée nationale des deux motions de censure déposées par la gauche et la droite.

Deux motions qui "n'ont aucune chance d'aboutir", rappelle la journaliste Caroline Motte depuis l'Assemblée nationale. "L'opposition promet de tout faire à la tribune pour chahuter Édouard Philippe et dénoncer un passage en force", ajoute-t-elle.

Le gouvernement espère faire passer la réforme pour cet été

Au sein du groupe LREM, il n'y pas pas non plus de consensus : deux députés ont quitté La République en marche, en opposition avec l'usage du 49.3. Une situation tendue qui est amenée à durer : le projet de réforme des retraites sera étudié en avril par le Sénat, avec une adoption espérée par le gouvernement en été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des députés pendant l\'examen d\'amendements sur le projet de réforme des retraites, lundi 24 février 2020 à l\'Assemblée nationale.
Des députés pendant l'examen d'amendements sur le projet de réforme des retraites, lundi 24 février 2020 à l'Assemblée nationale. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)