DIRECT. Grève du 15 janvier : le taux de grévistes à la SNCF repasse sous la barre des 5%, un cinquième des conducteurs en grève

Plusieurs grands ports maritimes français ont été bloqués à l'appel de la CGT, qui a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à jeudi.

Grève dans les transports à la gare du Nord à Paris, le 10 janvier 2020.
Grève dans les transports à la gare du Nord à Paris, le 10 janvier 2020. (GILLES ROLLE/REA)
Ce qu'il faut savoir

Le taux de grévistes à la SNCF est repassé mercredi 15 janvier sous la barre des 5%, à 4,7%, soit proche du plus bas atteint lundi (4,3%), avec environ un conducteur sur cinq (22,4%) concerné, au 42e jour de grève contre la réforme des retraites, selon les chiffres publiés par la direction.

Parmi les autres personnels indispensables à la circulation des trains, 13,4% des contrôleurs et 10,4% des aiguilleurs étaient en grève, d'après ce décompte. Le plus haut niveau de participation à la grève –55,6%– mesuré par la direction avait été atteint lors de la première journée du mouvement, le 5 décembre.

Une opération "ports morts" jusqu'à vendredi. Le mouvement est massivement suivi sur les sept grands ports maritimes (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille), selon Tony Hautbois, secrétaire général de la fédération CGT des Ports et Docks. 

 La compagnie Corsica Linea annule toutes ses traversées entre la Corse et Marseille jusqu'à vendredi, en raison de la grève et d'une action de marins d'une compagnie concurrente, rapporte France Bleu Provence.

 Dans les transports. Sur le front des transports, la SNCF prévoit mercredi 80% des TGV et TER, ainsi que 75% des Transilien en circulation, alors que la RATP annonce "de nouvelles améliorations sur les réseaux métro et RER". Le taux de grévistes à la SNCF est remonté mardi à 6%, avec un quart (24,8%) des conducteurs de trains en grève. A la RATP, certaines assemblées générales ont reconduit la grève jusqu'à vendredi. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

23h02 : Bonsoir @Lacepede. Le détail des organisations formant cette intersyndicale est précisé dans l'article relayant l'appel à une nouvelle journée de grèves et de manifestations le 24 janvier. Mais si ça peut vous être utile, je vous les liste aussi ici. Il s'agit des organisations CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, Unef, UNL et FIDL. Bonne soirée !

22h58 : Ça se mange, se boit, se tord....en un mot c'est quoi "l'intersyndicale " ? La presse sera mieux jugée quand les journalistes seront précis...alors dites qui fait partie de "l'intersyndicale" !!

22h58 : L'intersyndicale opposée au projet de réforme des retraites du gouvernement appelle à une nouvelle "journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles" le 24 janvier, jour de l'examen du projet de loi en Conseil des ministres. Les organisations appellent également "à des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire les 22 et 23 janvier".

21h46 : Bonsoir @Nina. Environ 150 personnes se sont rassemblées aujourd'hui, aux abords du siège parisien de la Banque de France, pour tenter d'amplifier le mouvement de grève contre la réforme des retraites. Depuis lundi, des débrayages à l'appel de plusieurs syndicats ont touché deux centres de tri des billets à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) et Sainghin-en-Mélantois (Nord), ainsi que le site de fabrication du papier pour billets de Vic-le-Comte et l'imprimerie de Chamalières (Puy-de-Dôme).

21h46 : Bonjour. Pourrions-nous s'il vous plaît avoir des informations sur la grève à la banque de France ? Est-elle suivie et des centres sont-ils bloqués ? Merci

21h30 : Un policier a été grièvement blessé, en fin de journée, lors d'une manifestation de dockers au Havre. Ce membre des forces de l'ordre a perdu un doigt après un tir de mortier. Un de ses collègues a été plus légèrement blessé. La police judiciaire du Havre a été saisie.

21h18 : La CGT a appelé les dockers à une opération "ports morts" dans toute la France pour protester contre la réforme des retraites. Un blocage qui devrait durer jusqu'à après-demain.

(FRANCE 2)

20h50 : La grève contre le projet de réforme des retraites a coûté jusqu'à présent un montant "proche de 200 millions d'euros pour la RATP et environ 850 millions pour la SNCF", a annoncé Matignon. Ces "conséquences financières importantes", selon les termes du gouvernement, ont été abordées cet après-midi lors d'entretiens entre Edouard Philippe et les patrons de la RATP et de la SNCF.

20h16 : Alors que le JT débute, faisons un point sur les titres de ce mercredi soir :

• La rémunération duva passer de 0,75 à 0,5 % à partir du 1er février, a annoncé le ministre de l'Economie, le Bruno Le Maire.

• La Chambre des représentants a approuvé la transmission au Sénat des deux articles d'accusation visant Donald Trump. Ce vote signifie que le président américain fera bien l'objet d'un procès en destitution devant la Chambre haute.

• Ports, métros, trains, raffineries, Banque de France, avocats... La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, à la veille d'une nouvelle journée d'actions interprofessionnelle où des manifestations seront organisées partout en France à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU. #RETRAITES

• Ségolène Royal, qui devrait être démise prochainement de son poste d'ambassadrice des pôles après ses critiques de l'exécutif, est aussi dans le viseur de la justice avec une enquête préliminaire ouverte sur l'usage des fonds mis à sa disposition.

19h01 : Les avocats du barreau de la Seine-Saint-Denis ont investi le tribunal de grande instance de Bobigny avec des tentes, pour une action qui s'appelle La nuit des retraites. C’est une table ronde avec des élus, des représentants de la profession et des économistes.

(Sonia BOUNDAOUI)

18h06 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

• Ports, métros, trains, raffineries, Banque de France, avocats... La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, à la veille d'une nouvelle journée d'actions interprofessionnelle où des manifestations seront organisées partout en France à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU.

• Si Edouard Philippe a jugé aujourd'hui que la grève à la RATP et la SNCF n'avait "que trop duré", la situation dans les transports continue de s'améliorer. La SNCF prévoit de faire circuler demain 90% de ses TGV et 80% des TER. A Paris, les métros rouleront également mieux, avec un trafic normal sur trois lignes, dont deux automatiques, et l'ensemble des lignes ouvertes mais perturbées.

• Ségolène Royal, qui devrait être démise prochainement de son poste d'ambassadrice des pôles après ses critiques de l'exécutif, est aussi dans le viseur de la justice avec une enquête préliminaire ouverte sur l'usage fait des moyens mis à sa disposition.

• Le président Vladimir Poutine a désigné comme nouveau Premier ministre le patron du fisc russe, Mikhaïl Michoustine, inconnu du grand public. Une nomination qui intervient tout juste après l'annonce surprise de la démission du chef du gouvernement en poste depuis près de huit ans, Dmitri Medvedev, dans la foulée d'un discours du président russe annonçant des réformes constitutionnelles.

17h25 : Les 2 600 agents de la police technique et scientifique ont lancé un mouvement de grève il y a trois semaines. France 3 s'est penchée sur les raisons de leur colère, qui dépasse le sujet de la réforme des retraites.

17h15 : Un millier de passagers à destination d'Alger n'ont pas pu monter à bord de leur ferry au départ de Marseille, victimes du blocage des dockers CGT contre la réforme des retraites mais aussi des grévistes de La Méridionale, a indiqué la compagnie Algérie Ferries. Le navire partira au plus tôt samedi.

17h02 : Le trafic RATP continue de s'améliorer demain : seules cinq lignes de métro ne seront ouvertes qu'aux heures de pointe, un RER sur deux roulera sur les lignes A et B.

16h10 : Voici les prévisions de circulation de la SNCF pour demain en détail : 3 Transilien sur 4, 8 TER sur 10, 8 TGV sur 10, trafic normal sur les Ouigo et Eurostar, trafic quasi-normal sur les Thalys, et 3 trains Intercités sur 5.

16h05 : Le trafic SNCF s'améliorera encore demain, avec une circulation normale sur les Ouigo et 8 TGV et TER sur 10 assurés en moyenne, indique la direction.

15h37 : Plusieurs centaines de fonctionnaires et agents publics se sont rassemblés cet après-midi devant le ministère des Finances à Paris pour réclamer le retrait du projet de réforme des retraites du gouvernement. Ce rassemblement était organisé à l'appel de six syndicats, CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et FA-FP.

14h43 : "Le compromis de ce week-end avec les organisations syndicales et patronales s'inscrit dans la philosophie de l'acte 2 du quinquennat, marqué par le dialogue social."

14h30 : "Certains de ceux qui sont inquiets ont choisi de manifester ou de faire grève. Les grèves à la RATP et la SNCF me paraissent sans issue et n'ont que trop duré."

Edouard Philippe s'exprime au sujet de la mobilisation contre la réforme des retraites.

14h07 : Voici le point sur l'actualité en début d'après-midi :

Le Parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire concernant l'usage fait par Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles.

• Les grévistes engagés contre la réforme des retraites achèvent leur sixième semaine de mobilisation aujourd'hui, journée marquée par de nouvelles actions, une réunion de l'intersyndicale et un séminaire avec lequel le gouvernement veut montrer qu'il tourne la page.

• La garde à vue du cinéaste Christophe Ruggia a été prolongée, annonce le parquet de Paris à franceinfo. Accusé d'agressions sexuelles par l'actrice Adèle Haenel, il a été placé en garde à vue hier dans le cadre d'une l'enquête préliminaire.

13h56 : Des membres de la police scientifique manifestent actuellement aux abords de l'Assemblée nationale, rapportent nos confrères de France 3. Ils dénoncent leurs conditions de travail et demandent le même statut que leurs collègues, en plus d'être opposés au projet de réforme des retraites, comme ils l'ont expliqué à notre journaliste Guillemette Jeannot.

13h57 : Bonjour @Marlou 97128, et merci pour votre remarque. Malgré nos efforts, nous pouvons effectivement avoir tendance à négliger les mobilisations contre la réforme des retraites aux Antilles, et plus largement en Outre-Mer. Mais rassurez-vous : nos confrères de La 1ère suivent de près le mouvement, avec par exemple un article sur la mobilisation des avocats guadeloupéens.

13h31 : Les enseignants sont en colère comme les cheminots, les avocats, les médecins, ect... établissements bloqués en Guadeloupe et pas seulement... personne n'en parle!!!

13h20 : "Soyez extrêmement prudents". Ile-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France, met en garde les usagers contre l'existence de faux sites affirmant pouvoir rembourser le pass Navigo. "Nous rappelons qu'une seule plateforme sera mise en place à l'adresse mondedommagementnavigo.com et qu'elle sera ouverte d'ici fin janvier", explique l'institution.

12h57 : Bonjour @Marie. Vous avez raison : environ 300 manifestants bloquent de nouveau l'accès à la centrale nucléaire de Gravelines, sur le littoral du Nord, pour demander le retrait de la réforme des retraites à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO. Nos confrères de France 3 Hauts-de-France étaient sur place.

12h56 : Bonjour, je suis prestataire à la centrale nucleaire de Gravelines où le blocage des syndicats continue. Impossible d'aller travailler à moins de vouloir attendre au moins 3h devant la grille.

12h41 : Dans le détail, 22,4% des conducteurs sont en grève, ainsi que 13,4% des contrôleurs et 10,4% des aiguilleurs. Le taux global de grévistes s'établit à 4,7%.

12h38 : Le taux de grévistes à la SNCF repasse sous la barre des 5%, un cinquième des conducteurs sont en grève, indique la direction.

12h01 : Il est midi. Voici les principaux titres de l'actualité :

L'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal, a annoncé son prochain licenciement, hier sur les réseaux sociaux. Elle sera officiellement démise de ses fonctions lors du Conseil des ministres du 24 janvier, selon les informations de France Inter.


Le Premier ministre Edouard Philippe a expliqué aux députés qu'il "pensait" que la conférence de financement réunissant les partenaires sociaux proposerait à la fin de ses travaux "une mesure d'âge" afin d'équilibrer le système des retraites. Décryptage.


Plusieurs grands ports maritimes français sont bloqués à l'appel de la CGT, qui a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à demain.

La garde à vue du cinéaste Christophe Ruggia a été prolongée, annonce le parquet de Paris à franceinfo. Accusé d'agressions sexuelles par l'actrice Adèle Haenel, il a été placé en garde à vue hier dans le cadre d'une l'enquête préliminaire.

12h02 : Deux personnes ont été interpellées au cours de l'évacuation du piquet de grève du centre d'incinération des déchets ménagers d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), a appris franceinfo de la part de la CGT. Le syndicat appelle au rassemblement devant le commissariat du 13e arrondissement de Paris pour demander la libération des deux interpellés.

11h24 : "L'économie portuaire est fragile en France, les ports français ne sont pas les plus compétitifs d'Europe (...). Ce mouvement de grève vient aggraver la situation durablement, car demain, même si la grève se termine, des opérateurs ne choisiront probablement pas la France comme port d'arrivée en Europe."

Au moins sept ports sont bloqués en France. Florence Berthelot, déléguée générale de la Fédération nationale des transports routiers, demande sur franceinfo un soutien du gouvernement.

10h58 : Le mouvement de grèves contre la réforme des retraites qui a débuté début décembre en France pourrait avoir amputé la croissance économique de 0,1 point au maximum au quatrième trimestre 2019, affirme le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. "Il y a un an, au moment du mouvement des 'gilets jaunes', 20% des entreprises se disaient affectées. Aujourd'hui, sur le même échantillon, ce sont 10% des entreprises, dans les mêmes secteurs, principalement hébergement-restauration et transports", a-t-il précisé.

10h06 : Le plus gros site d'incinération de déchets ménagers d'Ile-de-France, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), bloqué depuis hier, est en cours d'évacuation, a constaté une journaliste de franceinfo sur place. L'intervention a commencé vers 8 heures. Les personnes qui s'étaient enfermées derrière les portails d'entrée sont désormais à l'extérieur.

10h03 : Il est 10 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

La garde à vue du cinéaste Christophe Ruggia a été prolongée, annonce le parquet de Paris à franceinfo. Accusé d'agressions sexuelles par l'actrice Adèle Haenel, il a été placé en garde à vue hier dans le cadre d'une l'enquête préliminaire.

L'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal, a annoncé son prochain licenciement, hier sur les réseaux sociaux. Elle sera officiellement démise de ses fonctions lors du Conseil des ministres du 24 janvier, selon les informations de France Inter.


L'ancien prêtre Bernard Preynat a livré hier des aveux glaçants sur la fréquence continue des agressions sexuelles dont il est accusé. Voici le compte-rendu de la première journée du procès.


Plusieurs grands ports maritimes français sont bloqués à l'appel de la CGT, qui a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à demain.

Le New York Times a publié des images de deux missiles présentés comme ceux qui ont abattu le Boeing d'une compagnie ukrainienne, le 8 janvier.

08h24 : Une opération "ports morts" a été lancée hier à l’appel de la CGT jusqu’à vendredi, pour protester contre la réforme des retraites. Au moins cinq ports sont bloqués aujourd'hui : Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle et Marseille. Franceinfo fait un point sur la situation.

08h17 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Le Premier ministre Edouard Philippe a expliqué aux députés qu'il "pensait" que la conférence de financement réunissant les partenaires sociaux proposerait à la fin de ses travaux "une mesure d'âge" afin d'équilibrer le système des retraites.


Plusieurs grands ports maritimes français sont bloqués à l'appel de la CGT, qui a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à demain. Le plus grand centre de traitement des déchets d'Ile-de-France, à Ivry-sur-Seine, est lui aussi bloqué.

Le trafic SNCF connaît une nouvelle légère amélioration avec 80% des TGV et TER, 75% des Transilien et 50% des Intercités en circulation.

• L'aspirine, le Doliprane ou l'Advil ne sont plus disponibles en libre-service dans les rayons des pharmacies. Ces médicaments restent vendus sans ordonnance mais il faut désormais les demander au pharmacien, afin de limiter les risques liés à un mauvais usage.


L'ancien prêtre Bernard Preynat a livré hier des aveux glaçants sur la fréquence continue des agressions sexuelles dont il est accusé. Voici le compte-rendu de la première journée du procès.


Le New York Times a publié des images de deux missiles présentés comme ceux qui ont abattu le Boeing d'une compagnie ukrainienne, le 8 janvier.

08h15 : A Ivry-sur-Seine, le plus gros site de traitements des déchets d'Ile-de-France est encore bloqué ce matin. "Les catégories actives et insalubres n'existe[ro]nt plus" or "les éboueurs et les égoutiers" font partie de ces catégories, estime Frédéric Aubisse, secrétaire général adjoint à la CGT. Il souligne que les employés de la filière de traitement des déchets ont une espérance de vie réduite de sept ans.



FRANCEINFO

08h13 : Plusieurs dépôts de la Tan sont bloqués ce matin dans l'agglomération nantaise, rapporte France Bleu Loire Océan. Les manifestants sont présents devant les dépôts Trocardière, Saint-Herblain et Bellier depuis 4h30. Les lignes de tramways sont coupées et toutes les lignes de bus sont perturbées avec une fréquence moindre. Une manifestation est prévue aujourd'hui dans le centre-ville de Nantes à partir de 17 heures.

08h12 : Le site de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) est toujours bloqué ce matin par des manifestants contre la réforme des retraites, a appris franceinfo de la CGT Energie. L'action a débuté hier matin pour une durée de trois jours. Le centre d'Ivry-sur-Seine collecte et traite les déchets de plus d'un million et demi d'habitants de Paris et des communes limitrophes.

06h31 : Le quotidien La Croix revient ce matin sur la grève à la RATP. "Les salariés grévistes s'interrogent sur l'avenir de leur mouvement", écrit le quotidien, alors que débute aujourd'hui le 42e jour de mobilisation.


06h13 : La compagnie maritime Corsica Linea annule tous ses trajets entre Marseille et la Corse, en raison de la grève contre la réforme des retraites et d'une action de marins d'une compagnie concurrente, rapporte France Bleu Provence. Les dockers et les marins bloquent toutes les portes d'accès au port de Marseille depuis hier et jusqu'à demain.

06h08 : "Le port du Havre asphyxié", écrit ce matin Paris Normandie. "La multiplication des grèves plombe le trafic" dont une partie est détourné vers le port concurrent d'Anvers, explique le quotidien.


10h43 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Le Premier ministre Edouard Philippe a expliqué aux députés qu'il "pensait" que la conférence de financement réunissant les partenaires sociaux proposerait à la fin de ses travaux "une mesure d'âge" afin d'équilibrer le système des retraites.


Plusieurs grands ports maritimes français sont bloqués à l'appel de la CGT qui a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à demain. Le trafic SNCF connaît une nouvelle légère amélioration avec 80% des TGV et TER, 75% des Transilien et 50% de Intercités en circulation.

• L'aspirine, le Doliprane ou l'Advil ne sont plus disponibles en libre-service dans les rayons des pharmacies. Ces médicaments restent vendus sans ordonnance mais il faut désormais les demander au pharmacien, afin de limiter les risques liés à un mauvais usage.


• L'acte d'accusation visant Donald Trump sera soumis aujourd'hui à un vote en séance plénière à la Chambre des représentants. Le procès en destitution du président américain débutera probablement mardi prochain au Sénat.


•Les organisateurs de l'Open d'Australie de tennis ont retardé le début des matchs de qualification à Melbourne en raison des fumées toxiques provoquées par les incendies monstres à l'est de la ville.