Covid-19 : un appel à ouvrir la vaccination dans les Ehpad aux familles de résidents, pour "assouplir le système des visites"

Hormis les résidents, seuls les personnels des Ehpad ayant plus de 50 ans peuvent actuellement se faire vacciner contre le Covid-19, regrette sur franceinfo Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une résidente d'un Ehpad de Vannes (Morbihan) reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19 le 7 janvier 2021. (LOIC VENANCE / AFP)

Le pari du gouvernement de vacciner 80 % des résidents d'Ehpad début mars est tenable selon Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées. La vaccination en Ehpad "se passe très bien" pour l'instant, affirme-t-elle sur franceinfo.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct. 

"Autour du 22 février, tous les établissements auront pu injecter la deuxième dose", assure Florence Arnaiz-Maumé. Après avoir reçu "massivement les premières doses" en janvier, la déléguée générale du Synerpa, attend désormais "la troisième et quatrième livraison pour amener les résidents qui n'auraient pas donné leur consentement plus tôt à la vaccination" à le faire. A cela s'ajoute, le fait que le Covid-19 peut empêcher la vaccination "puisque nous ne pouvons pas vacciner les résidents qui ont eu le Covid dans les trois derniers mois. C'est la seule difficulté que nous avons."

Vacciner "l'écosystème Ehpad"

Florence Arnaiz Maumé appelle également sur franceinfo à "ouvrir au maximum cette vaccination", aussi bien aux salariés de moins de 50 ans, qu'aux familles de résidents et aidants familiaux. Pour l'instant, seuls les personnels ayant plus de 50 ans peuvent se faire vacciner.

"Nous réclamons toujours la vaccination de l'intégralité de l'écosystème Ehpad afin justement de pouvoir un peu assouplir le système des visites encadrées qui est très difficile à supporter pour les familles. A ce stade, nous ne pouvons pas encore alléger les mesures barrières. Pour autant, nous espérons qu'avec un taux de vaccinal à hauteur de 70 à 80 % de l'ensemble de l'écosystème, nous pourrions enfin alléger les conditions d'accès aux Ehpad et notamment pour les familles qui ont besoin de retourner dans les chambres, ont besoin d'être plus présentes et non pas deux fois par semaine 30 minutes, ce qui est beaucoup trop peu. Donc, nous l'attendons, nous l'espérons. Malheureusement, il faudra encore attendre deux-trois mois avant que l'intégralité de l'écosystème soit véritablement protégé", assure-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.